RDC : La ministre de la Fonction Publique déplore des irrégularités dans le programme de réforme et de rajeunissement de l’administration publique

La ministre de la Fonction publique, Yolande Ebongo, a déploré « certaines irrégularités » dans le Programme de Réforme et de Rajeunissement de l’Administration Publique (PRRAP) et se dit préoccupée par le dossier des retraités et agents de l’État éligibles à la retraite.

C’était à l’occasion d’une rencontre qui s’est déroulée mardi dernier dans son cabinet avec les représentants de la Banque mondiale, du PRRAP, de la CNSSAP et du secrétariat General de la Fonction Publique.

Yolande Ebongo a loué l’initiative de mise à la retraite de 10.000 agents de l’État sur les 86.000 recensés et promis son implication personnelle auprès du gouvernement pour la réussite de ce projet.

La ministre de la Fonction Publique entend restaurer l’administration publique par la mise sur pied d’une structure capable d’identifier les agents de l’État actifs et passifs pour maîtriser les fichiers de tous les agents du ministère à travers « un recensement dans les secrétariats généraux du pays conformément aux textes légaux ».

En outre, elle a souhaité « voir l’agent de l’État bénéficier de bonnes conditions de travail et une vie sociale adéquate pour le développement de la RDC »

La Banque mondiale est partenaire de la République Démocratique du Congo via son ministère de la fonction publique dans le cadre du Projet de Réforme et de Rajeunissement de l’Administration Publique lancé en mai 2014.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*