RDC : la population s’inquiète de la libre circulation des miliciens de CODECO dans plusieurs localités de Djugu(Ituri)

Selon elles, environ 200 assaillants en uniformes de l’armée et de la police sous la conduite de leur leader Ngujolo sont arrivés mercredi 8 janvier soir à Rethy pour les obsèques du colonel des FARDC, Peter Karim. Des miliciens du groupe armé Coopérative pour le développement du Congo (CODECO) circulent librement avec leurs armes, dans plusieurs localités du territoire de Djugu, rapportent des sources locales.

Ils ont déterré puis inhumé son corps car, selon eux, cet officier a été enterré dans la précipitation par l’armée et sans respecter la coutume du défunt.

Selon des sources locales, ces miliciens sont rentrés jeudi 9 janvier dans leur maquis vers Dhendo à bord de deux camions et ont tiré plusieurs coups de feu dans un marché.

D’autres sont restés à Kpandroma et vivent sur le dos de la population qui vit dans la peur.

Leur présence inquiète la population locale qui dit être victime de certaines exactions.

Le porte-parole de l’armée en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo, indique que ces assaillants sont sortis de la brousse dans le cadre de processus de paix initié par le gouvernement. Il ajoute qu’ils sont sous contrôle des FARDC.

« La zone de Kpandroma est sous contrôle des FARDC. Les ex-miliciens sont contrôlés dans ce site de regroupement. C’est question de jour pour déclencher réellement ce processus de désarmement volontaire. La population n’a pas à s’inquiéter », a assuré pour sa part le lieutenant Jules Ngongo.

radio okapi/Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*