RDC/Lac Edouard : 18 nouveaux pêcheurs Congolais arrêtés par la marine Ougandaise

Les pécheurs du fleuve Congo à Kinshasa. Radio Okapi/ John Bompengo

À moins de 24h seulement après la libération de 9 pêcheurs Congolais de Kyavinyonge jeudi 5 septembre dernier, 18 autres viennent d’être arrêtés sur les eaux du lac Édouard l’après-midi de ce vendredi 6 septembre, par les forces marines Ougandaises.

Il s’agit de quatre pirogues d’immatriculation Congolaise de la pêcherie de Kyavinyonge et deux autres de Kasindi-port qui avaient à leur bord 3 pêcheurs chacun, qui ont été interceptées par les services Ougandais et ont été transférées à la prison de Katwe.

Des sources sur place indiquent que cette annonce vient de placer de nouveau en émoi les armateurs de cette partie du territoire de Beni qui redoutent les conséquences qui pourront s’en suivre.

Le chef local des services de l’Agriculture, Pêche et Elevage (AGRIPEL) regrette que les arrestations visant les Congolais soient devenues récurrentes.

Isse Vambesa (chef AGRIPEL, ndlr) appelle les autorités du pays à rendre claires les limites lacustres de la RDC pour éviter tout malentendu.

« La situation dégénère. Que nos chefs puissent baliser la limite liquide. La frontière entre l’Ouganda et la RDC n’est pas du tout visible sur les eaux du lac Édouard. C’est après qu’on pourra réellement voir si les pêcheurs Congolais franchissent la limite ou s’ils sont arrêtés chez nous-mêmes. Parce que nous avons déjà des doutes à ce point », a-t-il plaidé.

Pour y remédier, celui-ci estime qu’il est impérieux qu’on rétablisse le stock halieutique du lac Édouard afin, poursuit-il, de pallier à la carence en poissons qui motiverait les jeunes Congolais à foncer jusque dans la partie ougandaise.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*