RDC : l’armée lance une « dernière » offensive contre les groupes armés dans l’Est

Quelques armes lourdes de Fardc lors du défilé du 30 juin 2010 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Au cours d’une conférence de presse jeudi 31 octobre à Beni, le porte-parole des FARDC, général-major Léon Kasonga, a annoncé le lancement depuis la veille des « opérations offensives de grande envergure » contre tous les groupes armés actifs dans l’Est de la RDC, notamment les ADF.

« Je confirme qu’à dater de ce 29 octobre 2019, les FARDC viennent de lancer des opérations offensives pour éradiquer tous les groupes armés. Il y a les ADF, tous les groupes Maï-Maï qui opèrent dans le grand Nord à Beni, Butembo et Lubero, mais il y a également tous les groupes armés qui sont à l’Est de la RDC ; aussi bien au Nord-Kivu qu’au Sud-Kivu », a affirmé le porte-parole de l’armée.

Toutes les ressources sont disponibles pour permettre aux FARDC de mener ces opérations dans les bonnes conditions, a indiqué le général-major Kasonga, soulignant que cette offensive était la dernière pour apporter la paix à la population :

« Ces opérations déclenchées ont pour objectif d’obtenir que ces groupes-là soient éradiqués à terme, de manière définitive. Et je vous dis que cette fois-ci, c’est la dernière par ce que les hommes, les matériels et la détermination sont tels que quiconque – groupe armés ou autres mouvements auteurs de l’insécurité dans l’Est de la RDC – seront éradiqué. »

Selon le général-major Léon Kasonga, les opérations se feront sur terrain avec l’appui de la Mission onusienne. « La MONUSCO est un partenaire essentiel privilégié. Non seulement qu’elle continuera de protéger les agglomérations et la population congolaise, mais, également à la demande des forces armées congolaises, la MONUSCO pourra apporter des appuis de différentes sortes », a-t-il précisé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*