RDC : l’armée présente 300 armes récupérées des mains des groupes armés au Nord-Kivu

L’armée, à travers l’opération sokola 2 a présenté ce mardi 17 septembre à Goma, 300 armes, catégories confondues, récupérées des mains des différents groupes armés au cours de ces trois derniers mois d’opérations dans les territoires de Masisi, Rutshuru, Walikale et Nyiragongo.

Il s’agit des groupes armés étrangers FDLR et CNRD ainsi que des locaux Mai-Mai, Nyantura, NDC Rénové, APCLS, etc. L’armée affirme que aussi avoir tué des leaders des groupe armés dans la région.
« Nous amenons devant vous 300 armes, tous calibres confondus, qui constituent le bilan de trois mois de travail abattu par le secteur opérationnel Nord-Kivu Sokola 2. À part ces armes, il y a plus de six leaders de tous les groupes armés confondus qui ont été neutralisés.  Il s’agit donc pour nous secteur opérationnel Nord-Kivu Sokola 2 de répondre à la volonté du niveau stratégique des FARDC qui, dans son état final recherché, veut à ce que toute la partie Est du pays soit pacifiée mais aussi que les relations de bon voisinage soient garanties avec tous les pays qui nous entourent », a dit à la presse le major Njike Kaiko Guillaume, porte-parole de l’opération sokola 2 au Nord-Kivu.

Le 4 décembre dernier, l’armée a annoncé avoir neutralisé le colonel Gaspard Africa, un des hommes forts des FDLR FOCA, dans une opération menée par les FARDC dans la localité Runga, Groupement Tongo en territoire de Rutshuru. D’autres leaders radicaux des FDLR comme Mr Musabimana Juvénal connu sous le sobriquet du général Jean Michel Africa et Sylvestre Mudachumura ont également été neutralisés par l’armée loyaliste respectivement en septembre et novembre 2019 derniers.

Le porte-parole de l’armée affirme que les FARDC vont maintenir la pression sur les forces négatives dans cette partie du pays.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*