RDC : l’assainissement des villes passe par le refus de la population à utiliser les emballages en plastique, selon ODC

L’Organisation des consommateurs du Congo (ODC) à travers son président, a indiqué que l’assainissement de l’environnement des villes de la République démocratique  du Congo (RDC), passe absolument par le refus  de la population congolaise à utiliser des emballages en plastique non biodégradable.

Tshibangu l’a exprimé lundi à l’ACP, au cours d’un entretien, soulignant que ce refus constitue une participation indirecte de la population à l’assainissement des villes.

« C’est en gérant soi-même les ordures que l’environnement de toutes les villes de la RDC et particulièrement la ville  province de Kinshasa, deviendra saine, vivable », a-t-il affirmé.

Se focalisant sur la ville de Kinshasa, il a indiqué que l’environnement est devenu tellement pollué que, par exemple, les activités de restauration ne fonctionnent plus comme il le faut, or dans une ville de plus de 10.000.000 (dix millions) d’habitants, cette activité devrait générer beaucoup de ressources financières pour bon nombre d’opérateurs qui s’adonnent à ce genre d’activités.

Pour rappel, l’ODC a été créée pour défendre et protéger les intérêts des consommateurs  en menant des réflexions et des actions en leur faveur.

 

 

 

ACP/provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*