RDC : Le chef de l’État Félix Tshisekedi au Palais du peuple pour l’Etat de la Nation

7sur7Félix Tshisekedi affirme que le problème de fond de l’économie congolaise se situe au niveau de l’augmentation durable des recettes dont il fait, dit-il, une priorité nationale impérative.

Le chef de l’État promet par ailleurs que tout sera mis en œuvre pour juguler la fraude et l’évasion fiscale et d’engager une lutte sans merci contre la corruption et le coulage des recettes.

« La mise sur pied au plus tard fin juin 2020 de la chaîne de la recette, à côté de celle déjà existante de la dépense, s’inscrit dans ce cadre. Plus précisément, toutes les opérations en matière de mobilisation des recettes doivent être numérisées et digitalisées », a indiqué le président Tshisekedi.

Le chef de l’État a également précisé qu’il sera question d’élargir l’assiette fiscale en ramenant tout ce qui est dans le secteur informel vers le secteur formel.

Cependant, Félix Tshisekedi ne s’accorde pas avec ceux qui qualifient ce projet de budget d’utopique.

« Je ne suis pas d’accord avec ceux qui disent que le budget de 10 milliards $ est utopique. Ce n’est pas avec 5 milliards $ que nous développerons la RDC », a-t-il fait savoir.

Le président Tshisekedi,a une fois de plus, prévenu qu’il ne va ménager aucun effort pour lutter contre la corruption et le coulage des recettes, en vue de renflouer les caisses de l’État.

« Je serai intraitable dans la lutte contre la corruption », a averti le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

L’annonce a été faite par le président de la République ce vendredi 13 décembre 2019, à l’occasion de son premier discours sur l’état de la Nation devant le Parlement réuni en Congrès.

« Nos jeunes veulent devenir des entrepreneurs, nos jeunes veulent contribuer au développement de notre pays. Nous ne pouvons pas nous passer de leurs apports », a martelé le président Tshisekedi.

S’agissant de la pauvreté, Félix Tshisekedi a réaffirmé sa détermination à mener des actions allant dans le sens de la combattre et mieux, la vaincre.

« Nous pouvons vaincre la pauvreté et nous la vaincrons », a indiqué le président de la République Démocratique du Congo.

Poursuivant son allocution, le chef de l’État a également évoqué la nécessité de revenir à deux tours de l’élection présidentielle, comme ce fût le cas en 2006.

La question de la double nationalité a aussi été abordée par le président Tshisekedi, qui a profité de l’occasion pour appeler le Parlementaire à y réfléchir.

Il était 12h00 à Kinshasa lorsque le cortège présidentiel de Félix Tshisekedi est arrivé au Palais du peuple. De bleu vêtu, Fatshi est descendu de son véhicule, fait un clin d’œil à la foule et reçu les honneurs militaires.

Des combattants de l’Udps ont pris d’assaut le Palais du peuple pour assister au tout premier oral du président de la République, Félix Tshisekedi, devant la représentation nationale. Entonnant des chants à l’honneur de Fatshi, ils ont électrisé la salle des Congrès. Le service de protocole a tenté, en vain, de les calmer. A l’arrivée de la première dame, Denise Nyakeru Tshisekedi, l’ambiance est montée d’un cran.

Jusque-là, Joseph Kabila, annoncé, n’a pas encore foulé le sol de l’hémicycle chinois.

Le décor était donc planté pour que le président de la République s’adresse à la nation.

Suivez le discours en direct : 

Provinces26rd.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*