RDC : le chef de l’Etat Tshisekedi promet de tout mettre œuvre pour traquer les forces négatives(Lutte contre l’insécurité dans l’Est)

Avant de s’envoler pour la France, le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, a reçu en audience ce dimanche 10 novembre 2019 des opérateurs économiques ressortissants des provinces de l’Ituri et du Nord Kivu. Selon la présidence, qui livre cette information, ces investisseurs ont, au cours des échanges, fait part à Félix Tshisekedi de leurs principales difficultés notamment l’insécurité, le déficit d’infrastructures routières et énergétiques ainsi que la fuite des capitaux due à l’imperméabilité des frontières.

La difficulté d’accès aux capitaux d’investissements et la fiscalité ont aussi été évoquées.

En réponse à ces préoccupations, le président de la République « a dit tout mettre en œuvre pour traquer les forces négatives ».
« Je ferai tout pour empêcher l’expansion de la violence », a-t-il indiqué dans des propos relayés par la presse présidentielle.

S’agissant de la question des infrastructures routières, « le chef de l’État s’est félicité de l’option levée à Kampala en Ouganda pour la modernisation des routes congolaises ». Il a fait savoir aux opérateurs économiques que plusieurs axes, notamment Komanda-Mahagi et Komanda-Kisangani rentrent dans ses prévisions, rapporte la même source.

Quant au commerce transfrontalier illicite, « le président de la République pense que l’intégration de la RDC au sein de la East African Community participerait à résoudre ce problème ».

ACTUALITE.CD

Félix Tshisekedi a discuté ce dimanche avec les opérateurs économiques de l’Est de la RDC à Kampala (Ouganda) ce dimanche 10 novembre.

Les échanges concernaient surtout les interactions économiques avec l’Ouganda en tenant compte des acquis de la visite du chef de l’Etat en Ouganda, mais aussi de la participation congolaise au forum conjoint des affaires sur le thème : « promotion du commerce bilatéral, des investissements et de la connectivité pour la pax et la prospérité mutuelle ».

Bien plus tôt, autorités congolaises et ougandaises avaient particulièrement évoqué l’intérêt de renforcer la coopération dans les secteurs variés comme : le commerce, l’eau, l’énergie, le tourisme, les transports, les communications, etc.

La veille, Félix Tshisekedi et son homologue ougandais Yoweri Museveni avaient souligné la nécessité d’accroître les échanges et les investissements entre les deux pays. Ils avaient noté également « avec préoccupations les nombreuses mesures restrictives pour le commerce et les goulots d’étranglement liés aux infrastructures, qui ont entraîné une augmentation du coût des transactions dans la région ».

Dans ce cadre, les deux hommes ont identifié et convenu d’entreprendre et développement conjoint des réseaux clés suivants dans les 24 mois : la route Mpondwe-Beni (977km), la route Goli-Bunia (181 km) et la route Bunagana-Rutshuru (24km). Les membres des deux gouvernements vont se rencontrer dans un délai de deux mois pour convenir des modalités de mise en œuvre de ces projets routiers.

provinces26rdc

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*