RDC : Le Conseiller du Chef de l’Etat en matière du Numérique, Dominique Migisha a remis au Président Félix Tshisekedi le Plan National du Numérique.

Le Conseiller du Chef de l’Etat en matière du Numérique, Dominique Migisha a remis au Président Félix Tshisekedi le Plan National du Numérique.

Pour sortir la RDC du sous-développement numérique à court et moyen terme, le conseiller spécial (CS) chargé du numérique Dominique Migisha a remis au président de la République Félix Tshisekedi le draft zéro du  »Plan national du numérique horizon 2025 » (PNN) lundi dernier à la Cité de l’Union Africaine.

Dominique Migisha, qui a travaillé et son équipe, sous la direction de Vital Kamerhe, s’est réjoui de la qualité du travail abattu en vue de réduire la pauvreté en RDC sont l’une des étapes importantes est la réduction de la fracture numérique.

« Le draf zéro du plan national du numérique est une nouvelle étape importante qui vient d’être franchie », a déclaré le CS après son dépôt.

Ce draft, qui a été réalisé par plus d’une cinquante d’experts et de consultants congolais, assistés par un secrétariat technique, sera présenté en septembre pour sa validation lors d’un atelier de 3 jours (3,4,5) à l’hôtel Pullman de Kinshasa.

Lors de la présentation à la presse du PNN, le monsieur numérique du président Tshisekedi avait affirmé qu’il repose sur 4 piliers :

1. Les infrastructures (notamment la fibre optique),

2. La production et l’hébergement du contenu,

3. Les usages applicatifs,

4. La gouvernance et la régulation.

Pour D. Migisha, le numérique est une chance pour l’Afrique en général et la RDC en particulier, qui « a tant de retard à rattraper ».

Selon lui, le président Félix Tshisekedi, « l’a bien compris et il est en première ligne » pour le développement numérique en RDC.

« Son credo, faire du numérique un puissant levier pour la bonne gouvernance et l’émergence économique », souligne Migisha.

La technologie au service de la transparence pour le déboulonnage de certaines mauvaises pratiques, en particulier dans la gestion des deniers publics dont le premier bénéficiaire devrait être le peuple d’abord, a conclu le CS.

Province26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*