RDC : le FCC s’insurge contre les discours de division(Insécurité)

Le Front commun pour le Congo (FCC) s’insurge contre les discours de division face aux massacres de la population congolaise dans la partie Est de la République démocratique du Congo (RDC). Dans une déclaration faite samedi 28 décembre à la presse, cette plateforme politique estime que la population n’a pas besoin de discours de délation face à un fléau de terrorisme qui tue et verse le sang des congolais.

« Notre population n’a pas besoin de ces discours. Elle n’a plus besoin de la démagogie sur des questions vitales existentielles. C’est méprisable. Il faut que ça cesse et que les politiciens apprennent à présenter aux Congolais des programmes », a conseillé le coordonnateur du FCC, Néhémie Mwilanya.

Pour lui, en pareille période où les Congolais particulièrement ceux du Nord-Kivu perdent leurs proches, le message de tout leader politique devant une guerre de terrorisme doit être l’union nationale.

Néhémie Mwilanya a invité l’opposition congolaise à cesser de décourager et de créer la désunion autour du combat pour ramener la paix.

Il a pensé que l’opposition peut aussi avoir un schéma de résolution de crise après avoir décelé quelques failles dans le système de défense du pays.

Le coordonnateur de ce regroupement politique a également invité toute la population congolaise à plus de solidarité et de soutien aux Forces armées congolaises mobilisées au front.

« Il est temps que la population soit lucide et donne des réponses appropriées à ceux qui lui amènent des discours de démagogie », a affirmé Néhémie Mwilanya.

En ce concerne le soutien à l’armée congolaise, le coordonnateur du FCC a insisté sur l’implication de tous les Congolais en vue d’une paix durable en RDC.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*