RDC : Le gouvernement appelé à augmenter les taux des taxes sur l’importation du tabac

Des paquets de cigarettes le 30/05/2012 à Kinshasa, à la veuille de la journée internationale de tabac. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les participants au forum consultatif sur la fiscalité du tabac en République démocratique du Congo ont appelé le gouvernement à augmenter les taux des taxes et des impôts dus à l’importation du tabac et de la vente des produits toxiques, indique le rapport des travaux dudit forum dont la copie a été reçue jeudi à l’ACP.

4/0QHeWl2ZMH-tzkky1KGEl8hmapZRaXV9ZnXUdT4g4ICHsp9lnbNhtdM

Cet appel a été lancé à l’issue dudit forum organisé le 04 juillet courant par « Initiative locale pour le développement intégré » (ILDI- ONGD) à l’intention des acteurs étatiques et non étatiques avec l’appui de Tax Justice Network Africa (TJNA).

Les participants ont plaidé, à l’occasion pour la mise en œuvre effective de la loi-cadre de lutte anti-tabac en son article 117 fixant les principes fondamentaux relatifs à l’organisation de la santé publique dont les dispositions de la lutte anti-tabac évoquent entre autres les pénalités liées aux violations de cette loi.

Exigeant la ratification du protocole d’élimination de vente illicite des produits toxiques, le forum a recommandé à cet effet,    à la Direction générale des recettes administratives, judiciaires, domaniales et de participation (DGRAD) de faire la rétrocession des fonds au ministère de la Santé qui, les affectera au Programme national de lutte contre la toxicomanie et les substances toxiques (PNCLT).

Les participants ont également émis le vœu de voir le caucus parlementaire de lutte contre le tabagisme déjà existant être  actif et   de défendre les questions relatives au tabac.

Ils ont encouragé ILDI-ONGD de mener davantage des enquêtes au niveau de différentes cibles notamment, auprès des marchés, ports, écoles instituts supérieurs et universités.

Ils ont également exhorté les responsables des médias, les journalistes et les acteurs de la société civile à s’impliquer dans la lutte anti- tabac, tout en renforçant leurs capacités en la matière.

La sensibilisation  et l’implication des parents

Les participants ont estimé indispensable la sensibilisation, l’implication des parents, des enseignants et des autorités chargées de l’éducation des jeunes aux méfaits du tabac, en partenariat avec les médias, les organisations de la société civile, la police et des églises pour la réussite de l’action  anti-tabac.

Les participants ont préconisé la création d’une Division de la Police anti-tabac, bien formée et dotée des moyens de circulation rapide.

Selon le forum, les trafiquants et les contrebandiers de tabac doivent être traqués par des mesures fortes et découragés à vendre la cigarette à un prix dérisoire qui pousse les consommateurs à fumer et à s’oublier qu’ils s’exposent au danger.

Les participants ont suggéré la réorganisation de la plate-forme de lutte anti-tabac incluant la société civile et les médias appelés à identifier les problèmes, à élaborer des messages et à définir les autorités cibles.

Des acteurs  étatiques et non étatiques présents à l’atelier ont estimé que tous les acteurs précités ont le devoir de mener des actions de plaidoyer auprès du gouvernement et du parlement sur des mesures d’application susceptibles d’accompagner les instruments juridiques sur l’élimination du commerce illicite des produits du tabac en souffrance à l’Assemblée nationale.

 

ACP/provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*