RDC : Le gouverneur Gentiny Ngobila prend officiellement ses fonctions de secrétaire provincial du PPRD/Kinshasa ce mercredi 20 novembre 2019

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a été officiellement installé ce mercredi 20 novembre 2019 comme secrétaire provincial du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, (PPRD), pour la ville province de Kinshasa.

C’est le secrétaire permanent du parti de l’ex-président Kabila qui a procédé à l’installation de Gentiny Ngobila Mbaka au cours d’une cérémonie organisée dans la commune de Kasa-Vubu.

Emmanuel Ramazani Shadary a fait savoir que la désignation du gouverneur Ngobila est une suite logique des résolutions prises lors de l’évaluation de la marche du parti faite à Lubumbashi.

Il sied de préciser par ailleurs que Gentiny Ngobila Mbaka aura 4 adjoints. Chacun des adjoins aura la charge de diriger un des 4 districts que compte la capitale de la République Démocratique du Congo.

Cependant, Ramazani Shadary a tenu à préciser que lorsque Gentiny Ngobila est à l’Hôtel de Ville, il est gouverneur et ne doit pas être dérangé pour les questions qui concernent le parti.

7sur7

Le secrétaire permanent du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), a déclaré ce mercredi 20 novembre 2019 que Gentiny Ngobila est devenu gouverneur de la ville de Kinshasa grâce à l’ex président Kabila.

Emmanuel Ramazani Shadary a fait cette déclaration lors de la cérémonie d’installation de Gentiny Ngobila Mbaka comme secrétaire provincial du PPRD/Kinshasa.

« Gentiny Ngobila Mbaka est gouverneur par la volonté de Joseph Kabila à travers nos députés provinciaux. Je sais que Gentiny Ngobila est un bon manager. Il était gouverneur dans la province de Mai-Ndombe et il a laissé des traces. Il connaît bien l’administration », a déclaré Emmanuel Ramazani Shadary.

En outre, celui qu’on appelle Coup sur Coup a invité les cadres et militants du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie à respecter le secrétaire provincial du PPRD/Kinshasa.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*