RDC : Le groupe parlementaire CACH dément avoir retiré sa confiance à Kabund et appelle à « la consolidation des acquis de l’alternance »

Dans une déclaration ce jeudi 14 novembre 2019 en rapport avec les tensions qui s’observent au sein de la coalition au pouvoir, le groupe parlementaire Cap pour le Changement, (CACH), a déploré la destruction des effigies du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et de son prédécesseur Joseph Kabila Kabange.

En outre, les élus nationaux dudit groupe fustigent « le manque de tolérance politique qui a tendance à éloigner la coalition des objectifs qu’elle s’est assignée à travers l’accord pour l’exercice du pouvoir ».

« Nous saisissons cette occasion pour apporter un démenti sur le prétendu retrait de confiance envers le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, l’honorable Jean-Marc Kabund », a déclaré le député national Léon Mubikayi qui a lu la déclaration.

Par ailleurs, le groupe parlementaire Cap pour le Changement a exhorté les uns et les autres au sein de la coalition FCC-CACH au sens élevé des responsabilités pour préserver et consolider « les acquis de la première alternance démocratique et pacifique du pouvoir ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*