RDC : Le ministre de la Défense à Kole accompagné d’une délégation des officiels et des experts( Crash Antonov 72)

Une délégation du Gouvernement conduite par le ministre de la Défense et anciens combattants Aimé Ngoyi Mukena est arrivée ce mercredi 16 octobre dans le territoire de Kole, au Sankuru, pour s’enquérir de l’évolution de l’enquête sur le crash de l’Antonov 72 qui contenait la logistique de la Présidence de la République.

Outre le ministre de la défense, cette délégation est composée du vice-ministre des voies de communication, Lutandila Yannick, d’un représentant du Chef de l’Etat, du général Ndaywel et des experts du domaine de la sécurité et aéronautiques.

Aucune déclaration officielle n’est faite à ce stade de la visite. Selon les informations en notre disposition, des contacts et réunions sont prévus cet après-midi entre tous les services et experts sur place.

Cette délégation a séjourné à Kananga, dans le Kasaï avant de s’envoler pour le territoire de Kole à travers les hélicoptères.

Il sied de rappeler que cet Antonov opéré par la force aérienne congolaise pour la logistique présidentielle avait disparu de radar le jeudi 10 octobre dernier.

Ses débris ont été trouvés cinq jours après, soit ce mardi 15 octobre, près de Kole, dans la province du Sankuru, au centre de la RDC.

Une équipe d’ enquêteurs, renforcée par des experts de la Monusco étaient vite déployés sur place pour des investigations préliminaires approfondies.

Sauf imprévu, c’est donc ce mercredi 16 octobre qu’une communication officielle sera faite par la cellule de crise mise en place pour faire le point sur l’évolution de l’enquête.

Tous ces responsables vont se rendre jusqu’au lieu du crash à 7 kilomètres du village Okoto dans le Sankuru. Elle devrait retourner ce soir.

La veille, avec une équipe de secours et d’urgence de la mission onusienne, le gouverneur du Sankuru, Joseph Stéphane Mukumadi, s’est rendu sur le lieu de l’accident où les débris de l’appareil avaient été signalés.

L’équipe a déterré les restes de trois corps qui avaient été inhumés samedi sur décision du chef de secteur de Bakutshu Lokenye. Les corps ont été ramenés à Kananga, où ils sont gardés dans une morgue provisoire de la MONUSCO.

Ces corps devraient être ramenés à Kinshasa. Mais pour l’heure, la date de leur arrivée dans la capitale congolaise n’a pas encore été communiquée.

Au sujet de l’accident, on n’en sait pas davantage. La communication qui devait avoir lieu mardi à Kinshasa au courant de la journée, selon une note du service de communication de la présidence de la République, n’a finalement pas eu lieu.

Dans un communiqué publié lundi, le ministre de l’Intérieur, Gilbert Kankonde, invite l’opinion à la retenue et à éviter toute spéculation ; en attendant de recevoir le rapport des experts qui ont été dépêchés sur le lieu de l’accident.

L’Antonov 72 avait disparu jeudi 10 octobre dernier alors qu’il avait quitté Goma pour Kinshasa, avec à son bord huit personnes, d’après un communiqué de l’Autorité de l’aviation civile. Les habitants d’Okoto ont découvert les débris de l’appareil vendredi à 7 kilomètres de leur village.

Provinces26rdc

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*