RDC : Le Palu accusé de « gourmandise », pour n’avoir pas transmis les noms de ses Alliés pour faire partie du gouvernement, s’alarme Lokondo

Le regroupement politique Palu et Alliés a choisi aussi représentants au sein du futur gouvernement, et les noms ont été transmis au FCC qui a déposé dimanche dernier la liste auprès de Sylvestre Ilunkamba, premier ministre.  Mais selon le député national Henri-Thomas Lokondo, vice-président du regroupement Palu et Alliés, le parti de Gizenga n’a transmis que les noms de ses membres préférant ignorer ses alliés.

L’élu de Mbandaka affirme que le Palu a confectionné seul la liste.  Il qualifie cette situation « d’injuste et de manque de solidarité » au sein du regroupement.

« C’est le Palu lui-même qui a confectionné la liste, il a mis ses membres sans consultation des alliés. Nous, les alliés nous avons aussi les députés dans ce regroupement, on aurait dû quand même présenter quelques noms des alliés. Moi je le dis je ne suis ni preneur ni demandeur d’un poste au sein du gouvernement, mais je le réclame pour les autres alliés qui constate cette injustice ou cette boulimie de la part du Palu. Je pense que le premier ministre ou président de la république ne doivent pas tenir compte de cette liste-là, comme je le dis partout même au sein du PPRD là ou leur poids politique n’est pas à discuter, ils ont concédé les postes pour leurs alliés. Le Palu est une secte où il n’y a que des gourous d’une part et d’autre part les gens qui sont là pour leur servir de marchepied. Où se trouverait le principe de solidarité au sein du regroupement ?», explique Henri-Thomas Lokondo, président de l’UCL (Union congolaise pour la liberté).

Au Palu, l’on brandit le poids politique, (14 députés). « Premièrement il faut dire que l’option qui a été levée au niveau du regroupement c’est le poids politique. Le Palu seul a 14 députés, suivi de l’Avenir du Congo (ACO/Banza) qui en compte deux, et les autres partis ont chacun un député.  L’ACO/Banza qui en compte deux députés est déjà servi, un est nommé comme Directeur général à la Gécamines et l’autre membre, comme ambassadeur itinérant du chef de l’Etat. Et le reste des alliés qui n’ont que chacun un seul député, avec le quota d’un ministère et un vice-ministre, face à un parti qui compte 14 députés, comment voudriez-vous qu’on puisse répartir ? », se défend Robert Ngambi, communicateur du Palu.

Le FCC et CACH ont signé, le 29 juillet dernier, l’accord de gouvernance consensuelle après de longues négociations. Les deux plateformes politiques ont décidé aussi de mettre en place un comité de suivi de la mise en œuvre de la coalition. Ce gouvernement sera composé de 65 membres dont 48 ministres et 17 vice-ministres, 23 pour le CACH et 42 pour le FCC. Le reste sera géré par CACH. La date de la publication du gouvernement n’est pas connue.

Actualite.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*