RDC : « Le policier qui a brutalisé le journaliste Patient Ligodi est aux arrêts » (Ngobila)

« Le policier auteur de (la) bavure (contre le journaliste Patient Ligodi) a été déjà retrouvé et mis aux arrêts », annonce, dans un tweet, le gouverneur de la ville de Kinshasa.

Gentiny Ngobila « condamne fermement les violences à l’endroit du journaliste Patient Ligodi » et parle d’une « bavure isolée ».

Cependant, les membres de la presse affirment que ce policier n’était pas seul, les images l’attestent.

Les enquêtes se poursuivent

Le ministre de la communication et des médias, qui avait rapidement condamné fermement l’agression d’un journaliste, a promis que les auteurs seront sévèrement sanctionnés.

« Nous tenons à rappeler que la sécurité des journalistes est une préoccupation majeure », a aussi dit Patrick Muyaya Katembwe.

Les policiers ignoraient qu’il était journaliste

« Les policiers ne savaient même pas qu’il était journaliste. Même s’il n’était pas journaliste, on ne pouvait prendre un citoyen comme ça. Il y a les enquêtes qui se poursuivent », rassure le général Sylvano Kasongo, qui a rendu visite à Patient Ligodi à l’hôpital, confirmant l’arrestation du policier auteur de cette brutale interpelation dont la vidéo est devenue virale sur les réseaux sociaux.

L’agression est pourtant arrivée, selon Patient Ligodi, parce qu’il s’apprêtait à interviewer Martin Fayulu

« Il se porte bien. Il marche. La situation est tranquille. Il n’a jamais été arrêté. Il n’était qu’interpelé. Il y a eu plus de peur que de mal mais nous condamnons avec la grande fermeté cette brutalité »

Le commandant de la Police/Kinshasa rassure qu’il va « continuer à parler avec les policiers pour qu’ils respectent la dignité humaine afin de traiter les gens avec courtoisie. On a interpellé personne. Tout le monde est libre ».

Après son agression filmée par un confrère, le journaliste Patient Ligodi est en observation dans un hôpital à Gombe.


Top Congo Fm /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*