RDC : Le potentiel minier certifié du cuivre de la Gécamines a été multiplié par 33 entre 2010 et 2018

Le management de la Gécamines est piloté, depuis fin 2010, par Jacques Kamenga, comme directeur général, et par Albert Yuma, comme président du conseil d’administration. 

A leur nomination, ces dirigeants avaient pour mission de redresser la Gécamines tant sur le plan de la gouvernance que de l’exploitation minière qui est son objet social.

Attaqués dans le rapport de Raphaël Ngoy Mushila d’avoir dépouillé la Gécamines de son potentiel minier jusqu’à en faire un « nain minier« , les deux dirigeants de la Gécamines ont répondu à ce rapport qu’ils qualifient de pamphlet par une lettre adressée au Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, pour éclairer sa lanterne.

Dans cette correspondance adressée le 8 novembre 2019 au Premier ministre et co-signée par tous les deux, Jacques Kamenga et Albert Yuma, revendiquent d’avoir « reconstruit le patrimoine minier » de la Gécamines depuis qu’ils ont été nommés à la tête de cette entreprise publique.

Photo droits tiersChiffre à l’appui, ils notent : « Au total, sous l’action de l’actuel conseil d’administration, d’un potentiel minier de 0,276 million Tcu, la Gécamines dispose aujourd’hui au minimum de 9,1 millions de Tcu, soit 33 fois plus, et plus de 900 000 tonnes de cobalt« .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*