RDC : Leila Zerrougui a saisi le conseil de sécurité de l’ONU(Récentes violences à Beni )

La Représentante spéciale du Secrétaire général en République démocratique du Congo, Leila Zerrougui, a informé le Conseil de sécurité de l’ONU concernant les récents évènements à Beni, à Goma et à Butembo (Nord-Kivu). Il a été également question de cet échange par vidéo conférence depuis Kinshasa de la réunion du Conseil national de sécurité qui a eu lieu dans la capitale congolaise.

“De cette réunion est ressortie une détermination conjointe à travailler ensemble. Travailler ensemble pour coordonner nos actions, dans le cadre du mandat donné à la MONUSCO par le Conseil de sécurité, pour l’échange d’informations mais aussi pour une planification conjointe, pour tout appui où nous pouvons apporter une valeur ajoutée”, a expliqué Mathias Gillmann, coordonnateur du groupe de communication des Nations-Unies et porte parole a.i de la MONUSCO au cours de la conférence de presse de ce mercredi à Kinshasa.

Leila Zerrougui a également évoque les prioritaires :  “Une réponse militaire est évidemment nécessaire contre les ADF mais il faut aussi intensifier les efforts pour sécuriser les zones dont les ADF ont été chassées, et assécher leurs sources de financement et de réapprovisionnement”.

14 attaques attribuées aux ADF et 80 morts depuis le 30 octobre, a recensé la MONUSCO: “nous tenons à réaffirmer que nous ne sommes ni résignés ni indifférents aux terribles agissements des ADF”.

Pour la mission onusienne, “cette situation est inacceptable”: “nous tenons à redire que la MONUSCO comprend la colère et la frustration de la population et fait tout son possible, en collaboration avec les FARDC et la PNC, pour limiter les atteintes contre les populations civiles”.

ACTUALITE.CD

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*