RDC : « l’élection de F. Tshisekedi comme 2è vice-président de l’institution met fin au débat post-électoral » « Il sera président de l’Union africaine pour l’exercice 2021 » ( She Okitundu )

En marge du 32è sommet de l’Union Africaine, le président de la République Démocratique du Congo Felix Tshisekedi a multiplié des discussions avec les dirigeants des pays africains.

Du point de vue diplomatique, le ministre des affaires étrangères Leonard She Okitundu, se dit satisfait de voir la RDC signée son retour comme un pays véritablement démocratique en Afrique.

« C’est un succès pour la diplomatie congolaise et en premier lieu, du Président Félix Tshisekedi. Vous savez que chez nous il y a eu une première alternance pacifique et la RDC est entrée dans le club des pays véritablement démocratiques sur le continent africain. C’est quelque chose de fondamental », a fait remarquer le patron de la diplomatie congolaise.

« A mon avis, c’est déjà la consécration si pas la légitimation africaine de notre Président après les remous qu’on a vécus dernièrement. Le débat post-électoral est aujourd’hui définitivement clos. Le chef de l’Etat est actuellement Président de la République de plein exercice en RDC », a conclu M. She Okitundu.

Mais pour certains opposants, il n’y a rien de diplomatique dans cette nomination puisque c’est un siège qui est réservé à la RDC et non à l’individu Felix Tshisekedi, même si c’était Shadary ou Fayulu qui aurait remporté les élections, il siegerait à ce poste.

L’Egyptien Abdel Fatah al-Sissi (Egypte) est le président en exercice de l’UA depuis samedi 9 février. Le 1er vice-président Cyril Ramaphosa (Afrique du Sud), sera le président en exercice de l’UA en 2020. Puis le 2e vice-président Félix-Antoine Tshisekedi va diriger l’institution en 2021.

Léonard She Okitundu, ministre congolais des Affaires étrangères a affirmé ce mardi que le Président Félix-Tshisekedi sera le président en exercice de l’Union africaine en 2021.

« Aujourd’hui, il y a lieu de féliciter le président Tshisekedi, pour avoir été choisi parmi ses collègues pour être le deuxième vice-président de l’UA pour l’exercice de 2019. Puis il sera le président, à l’exercice 2021, ce qui est déjà programmé », a indiqué She Okitundu dans une vidéo postée sur le compte twitter du ministère des Affaires étrangères.

L’Egyptien Abdel Fatah al-Sissi (Egypte) est le président en exercice de l’UA depuis samedi 9 février. Le 1er vice-président Cyril Ramaphosa (Afrique du Sud), sera le président en exercice de l’UA en 2020. Puis le 2e vice-président Félix-Antoine Tshisekedi va diriger l’institution en 2021.

Pour She Okitundu ces résultats traduisent un succès de la diplomatie congolaise.

« C’est un succès pour la diplomatie congolaise et en premier lieu, du Président Félix Tshisekedi. Vous savez que chez nous il y a eu une première alternance pacifique et la RDC est entrée dans le club des pays véritablement démocratiques sur le continent africain. C’est quelque chose de fondamental », a fait remarquer le patron de la diplomatie congolaise.

« A mon avis, c’est déjà la consécration si pas la légitimation africaine de notre Président après les remous qu’on a vécus dernièrement. Le débat post-électoral est aujourd’hui définitivement clos. Le chef de l’Etat est actuellement Président de la République de plein exercice en RDC », a conclu M. She Okitundu.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*