RDC : les attaques lâches commises par des groupes armés contre les populations sont inacceptables (UE)

L’Union Européenne (UE) affirme dans un communiqué publié le 29 novembre que les attaques lâches commises par des groupes armés, en particulier les Allied Democratic Forces (ADF), contre les populations civiles dans certaines régions du Nord-Kivu et de l’Ituri en République démocratique du Congo durant les dernières semaines sont inacceptables.

Elle présente ses condoléances aux familles et proches des victimes.

Par ailleurs, indique le communiqué, alors que la MONUSCO et les acteurs de la riposte Ebola jouent un rôle essentiel dans la stabilisation de la région, les actes de violence à leur encontre sont également injustifiés. Les auteurs de toutes ces violences doivent être traduits en justice.

Les populations vivant dans les zones affectées doivent pouvoir exprimer leurs revendications, leur besoin légitime de sécurité et justice de manière pacifique, recommande l’UE.

« Comme annoncée par les autorités congolaises, une coopération plus étroite entre les FARDC et la MONUSCO est nécessaire pour renforcer les mesures de protections des civils. Ce n’est que dans ces conditions qu’un retour à une stabilité durable dans la région sera possible », indique l’Union européenne.

L’UE, en coordination avec ses partenaires internationaux, continuera de soutenir les autorités congolaises et la population dans la consolidation de la paix, de la stabilité et du développement durable et inclusif en RDC.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*