RDC : les députés invalidés par la Cour constitutionnelle interpellent Félix Tshisekedi

Le groupe des députés nationaux déclarés élus par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), validés par l’Assemblée nationale et invalidés par la Cour constitutionnelle interpellent le chef de l’Etat, Felix Antoine Tshisekedi. Dans leur déclaration faite samedi 10 août devant la presse à Kinshasa, ils l’invitent à s’impliquer personnellement dans ce dossier et à donner sa position en tant que garant du bon fonctionnement des institutions.

« L’histoire de notre pays retiendra que les élections de décembre 2019 avaient permis à la CENI de déclarer élus cinq cents députés nationaux. Avec les arrêts de la Cour constitutionnelle, une nouvelle élection avait été organisée », a déclaré le porte-parole de ce groupe, Dongo Mobutu.

Cette situation, selon lui, met à rude épreuve l’état de droit – « cher à Son Excellence Monsieur le président de la République ». Les signataires de la déclaration demandent donc Félix Tshisekedi de se prononcer sur se dossier en sa qualité de garant du bon fonctionnement des institutions de la République :

En juin dernier, la Cour constitutionnelle avait invalidé plus de 33 parlementaires, dont 23 de la coalition LAMUKA, qui avait porté la candidature de Martin Fayulu. Par la suite, elle avait réhabilité dix députés de l’opposition.

Okapi/Provinces26rdc

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*