RDC : Les doléances de la population de la province du Kwilu présentées au Premier ministre Sama Lukonde

Le caucus des députés nationaux de la province du Kwilu conduit par le député national Rombeau Fumani, a présenté au Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde,  les problèmes que connaît leur province et les priorités de son développement, au cours d’une audience qu’il lui a accordée samedi, à l’Hôtel du gouvernement.

A en croire le député Fumani, ils ont exposé les grands dossiers relatifs à la vie socio-économique de leurs électeurs notamment celui de l’électrification, du désenclavement en passant par les tracasseries routières sur la nationale numéro 1, de Lwange à Kinshasa, la pollution de la rivière Kasaï, la construction des stades et la lutte contre les érosions dans les grandes villes de la province .

«Nous avons fait un certain nombre de suggestions au Premier ministre pour que très rapidement, il y ait l’électricité à Kikwit, Idiofa et Gungu avec le parachèvement des travaux de la centrale de Kakobola ainsi que d’autres projets pour élargir la couverture en énergie électrique dans cette province» , a-t-il fait savoir, soulignant qu’ils ont également évoqué le problème de la route nationale numéro 1, qui est la route principale pour l’évacuation des produits de cette province vers la capitale, et la route Mongata-Bandundu pour essayer de désenclaver ou juguler l’isolement du chef-lieu de la province, la ville de Bandundu.

«Nous avons également, le problème de la pollution des eaux de la rivière Kasaï qui passe aussi par le Bandundu, depuis Dibaya-Lubwe, passant par Panu et Bandundu-ville, jusque dans le fleuve Congo,²² car les populations riveraines sont  en danger», a poursuivi  l’élu du Kwilu,

«Un autre point important, c’est la désactivation des écoles étant donné que la province du Kwilu ne vit qu’avec l’enseignement. C’est la première province par rapport à l’éducation dans ce pays. Tout le monde part de partout pour venir étudier dans les grands collèges qui sont là, qui sont connus, Kinzambi, Kiniati, etc. Mais aujourd’hui, toutes ces écoles sont désactivées avec comme conséquence, le chômage des enseignants»,

a-t-il dit.

Il y a le problème de la construction du stade de Kikwit, qui avait commencé mais dont les travaux se sont arrêtés en chemin.

«Nous avons sollicité l’implication du Premier ministre afin qu’on puisse parachever les travaux de ce stade-là en vue de permettre à la jeunesse de s’amuser et à la population d’avoir un peu de loisir», a-t-il ajouté.

Le problème des érosions, spécialement dans la ville de Kikwit, la ville d’Idiofa, la ville de Bulungu, et aussi, dans une certaine mesure, la ville de Masimanimba a été aussi abordé, précisant que ce  sont des villes vraiment menacées par des érosions.

«Nous avons sollicité auprès du Premier ministre une intervention rapide de l’OVD, de l’Office des routes ou de n’importe quel autre organisme qui peut avoir des capacités d’intervenir assez rapidement pour sauver ces villes-là. Et il a pris bonne note », a-t-il conclu.

 

ACP/provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*