RDC : Les élus FCC à JM Kabund « C’est grâce à nous que tu sièges au bureau de l’Assemblée nationale « 

Les députés nationaux du Front commun pour le Congo (FCC) se sont réunis samedi 16 novembre 2019, pour faire le point sur les accrochages entre militants des familles politiques FCC-CACH dans plusieurs coins de la République démocratique du Congo ainsi que ce qu’ils qualifient de « sortie verbale incendiaire » de quelques opérateurs politiques et institutionnels qui s’en est suivie.

« Nous condamnons les destructions méchantes et répréhensibles des sièges des partis politiques et des effigies du président de la République démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi et celle du Sénateur à vie, président honoraire de la RDC Joseph Kabila », ont-ils déclaré au palais du Peuple.

« Aussi, nous reprouvons et condamnons fermement les propos du Premier vice-président de l’Assemblée nationale, JM Kabund a Kabund », ont-ils ajouté.
« Ces propos dangereux, d’après ces élus, qui n’engagent pas la plateforme alliée Cap pour le changement incitant à la haine, sont de nature à troubler la paix sociale et la stabilité chèrement acquises aux prix de nombreux sacrifices dont la coalition FCC-CACH est la pierre angulaire ».
« La préservation de ces acquis historiques demande de chaque Congolais et surtout de ses dirigeants une culture permanente d’humilité et de hauteur ».

Ces élus rappellent que « c’est grâce à l’existence de la coalition parlementaire FCC-CACH et au vote majoritaire des députés de notre plateforme politique que le premier vice-président de l’Assemblée nationale siège au bureau de l’Assemblée nationale ».

« Nous l’appelons solennellement à intérioriser cette donne politique majeure dans l’exercice de ses fonctions et lui demandons de présenter des excuses à ses collègues députés nationaux et à la nation congolaise », ont-ils lancé.

Par ailleurs, ces députés, membres de la famille politique du sénateur à vie, font remarquer qu’ »à travers ses propos, l’actuel premier vice-président de l’assemblée nationale a violé le Règlement d’ordre intérieur de l’Assemblée nationale en son article 121 alinéa 2 à 4″.

Ces parlementaires rappellent, une fois de plus, que « Joseph Kabila Kabange, en sa qualité d’artisan principal de la première alternance politique au pays depuis l’indépendance, est un patrimoine commun à préserver et à honorer ».

Toutefois, ils disent apprécier la récente intervention du président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, devant les autorités allemandes et la presse sur l’avenir prometteur de la coalition FCC-CACH.

Ces élus appellent les dirigeants des forces politiques de la coalition FCC-CACH à prêcher par l’exemple dans la défense de leur coalition et d’accroître la sensibilisation sur le bien-fondé de cette alliance en vue de la préservation de la paix et de la stabilité en République démocratique du Congo.


Afriquinfos /Provinces26rdc

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*