RDC : les miliciens en débandade, Salamabila contrôlée par les FARDC

La milice s’est retirée du côté de Matchapano, son QG où les tirs sont encore entendus, apprend-t-on des sources locales. Les Forces Armées de la RDC ont repris ce dimanche 12 Janvier le contrôle total de la Commune rurale de Salamabila, une entité située au Sud de la province du Maniema dans le territoire de Kabambare. La société civile locale et le Bourgmestre de la commune rurale ont confirmé l’information sur le contrôle total de l’entité par les Forces loyalistes. Sadi Lumena, membre de cette structure citoyenne parle de perte côté assaillant et dans les rangs des Forces armées, mais également des civils. Mais le responsable n’a avancé aucun bilan.

4/0QHeWl2ZMH-tzkky1KGEl8hmapZRaXV9ZnXUdT4g4ICHsp9lnbNhtdM

« Nous ne pouvons pas vous dire en ce moment combien de personnes ont perdu la vie; nous pensons avoir des détails précis du bilan très prochainement, car en ce moment nous sommes entrain de nous documenter. Je confirme néanmoins qu’il y a eu de pertes en vie humaine. » a déclaré Sadi Lumena. Le Bourgmestre de la commune, lui aussi, confirme des pertes en vies humaines sans donner le bilan. « Le calme est revenu, je vous le confirme. Je sais que lorsqu’il y a de combats en plein centre, il ne manque pas d’incident ; mais mes services ne m’ont pas encore suffisamment renseigné sur le nombre des victimes. Évidemment il y a eu des morts.

» a reconnu Richard Mugalu, bourgmestre de cette commune. Des violents affrontements ont éclaté samedi 11 janvier 2020 entre les Forces armées de la RDC et les miliciens Mai-Mai Malaika dans la localité de Salamabila (territoire de Kabambare) au sud de la province du Maniema. Des tirs à l’arme lourde et légère ont été entendus à Salamabila toute la journée de samedi depuis 10 heures heures locales. Les habitants sont restés terrés chez eux. La milice locale Malaika cohabite avec les forces armées de la RDC depuis quelques mois à Salamabila dans le cadre du processus de désarmement amorcé par les autorités. Le divorce est intervenu après l’affectation d’un officier (colonel) en remplacement de son prédécesseur décédé d’une maladie, a-t-on appris d’une source de l’église catholique.

La tension était vive sur place depuis jeudi dernier. Les miliciens Mai-Mai Malaika sont actifs à Salamabila depuis près de quatre ans sous la direction de Cheik Hassan Uzaifa Mitende. Ils procèdent aux kidnappings et aux attaques armées dans la zone. Cette insécurité a notamment poussé la firme canadienne Banro qui exploite l’Or à Salamabila de plier bagage. Chadrack Londe à Kind.

Provinces26rd.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*