RDC : les miliciens mai-mai ‘’Malaika’’ et ‘’Mandevu ‘’sèment la terreur dans la province(Maniema)

La société civile ainsi que des acteurs politiques tirent la sonnette d’alarme pour dénoncer l’insécurité et la terreur causées par des miliciens mai-mai dans plusieurs parties de la province. Les territoires de Kabambare et Kasongo sont en partie sous le contrôle des miliciens mai-mai Malaika et ceux d’un certain Mandevu.

4/0QHeWl2ZMH-tzkky1KGEl8hmapZRaXV9ZnXUdT4g4ICHsp9lnbNhtdM

Au Nord de la ville de Kindu dans le territoire de Kailo, ce sont des éléments appelés ‘’Revendiquants’’ qui sèment terreur et désolation dans le secteur de Balanga.

Depuis plus d’une semaine, l’insécurité est décriée dans le groupement Mwinga du territoire de Kasongo.

Le député provinciale Jacques Manara point du doigt les miliciens mai-mai Malaika.

« Ces miliciens tracassent la population et organisent des travaux forcés » affirme-t-il.

D’autres sources affirment que certaines autorités coutumières et administratives vivent dans la clandestinité et d’autres encore auraient fui carrément Kasongo.

Dans le territoire de Kailo, la population du secteur de Balanga fait également face aux tracasseries des miliciens « Revendiquants ».

L’analyste politique, M. Emmanuel Saleh Kandaki pense qu’il s’agit d’un mauvais signal pour la province du Maniema. Pour lui, « il faut une intervention de l’Assemblée provinciale pour pousser les détenteurs du pouvoir à l’action. »

Les organisations de la société civile dénoncent des recrutements en masse organisés par ces miliciens dans les localités sous leur contrôle.

Le chef de secteur de Maringa demande l’intervention des autorités compétentes pour garantir la sécurité de la population et mettre fin à l’expansion des mouvements mai-mai dans le Maniema.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*