RDC : Les militants de l’UDPS opposés à la démission de Jean-Marc Kabund

La base (combattants de l’Union pour la démocratie et le progrès social, UDPS), dont plusieurs moto-taximen (Wewas) ont brûlé ce vendredi 14 janvier 2023 des pneus devant la résidence du Président intérimaire de leur parti, Jean-Marc Kabund, en signe de protestation contre sa décision de quitter ses fonctions de 1er vice-président de l’Assemblée nationale.

« Nous ne voulons pas de cette démission. L’UDPS, c’est la base et la base dit non. Nous allons continuer jusqu’à ce qu’il annoncera le retrait de sa démission”, clament-ils.

Cette même base avait, en 2018, demandé et obtenu du président Tshisekedi son retrait de l’accord de Genève.

Pas de fragilisation du régime

Pendant ce temps, Peter Kazadi, cadre du parti présidentiel, tente de minimiser l’incidence de cette décision sur l’administration Tshisekedi.

« Pourquoi ça va fragiliser le régime ? Nous sommes un parti de masse. Nous avons connu beaucoup de départs, d’éminentes personnalités qui pensaient qu’après eux, ça serait la mort de l’UDPS, encore que M. Kabund n’a pas annoncé son retrait de l’UDPS », déclare-t-il, sur Top Congo FM.

« Le parti a d’autres députés qui vont combler ce poste et la vie va continuer. C’est sa liberté. C’est en toute conscience qu’il a pris sa décision, qu’il n’a pas motivé du reste. Je constate et je m’incline », lâche enfin Peter Kazadi.

La démission de Jean-Marc Kabund fait suite à l’assaut de sa résidence par des militaires de la garde présidentielle, survenu au lendemain d’un incident impliquant sa garde rapprochée et un membre de ce corps d’élite de l’armée.

Pour l’instant, des tractations sont en cours pour qu’il revienne sur sa décision. Plusieurs personnalités sont à sa résidence de Kingabwa.


Top Congo FM / Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*