RDC : Les ministres UNC pourraient quitter le gouvernement (Aimé Boji, Secrétaire général)

« Nous allons suivre le mot d’ordre du parti au moment où celui-ci sera lancé. Je demande à ceux qui prédisent que les ministres ne pourraient pas quitter en cas de nécessité, le gouvernement de nous dire sur base de quoi, ils évoquent ces allégations », déclare Aimé Boji Sangara, secrétaire général ad intérim du parti de Vital Kamerhe, l’Union pour la nation congolaise (UNC), à l’issue d’une réunion du bureau politique ce mardi 22 septembre 2020.

Sur Top Congo FM, il assure que « le parti reste uni derrière son président national. Je ne pense pas qu’on puisse parler d’implosion ou même évoquer, dans nos esprits que notre président ne sera pas libéré. »

Parce que « nous sommes convaincus que le président national qui est innocent va recouvrer sa libérté et c’est pour cela que nous allons continuer à mener des actions dans ce sens », lance, énigmatique, celui qui est considéré comme le plus proche collaborateur de Vital Kamerhe, sans préciser à quelles actions fait-il allusion.

A Goma l’UNC a manifesté contre Felix Tshisekedi

Ces derniers jours, des militants UNC ont manifesté leur hostilité à une visite du Chef de l’Etat à Goma, qu’ils accusent d’avoir emprisonné « son allié » de Cap pour le changement (Cach) en vue de l’écarter de la course à la présidentielle de 2023.

Selon l’accord de Nairobi, fondateur de cette plateforme, c’est en effet Vital Kamerhe, le futur candidat CACH à la présidence de la république.


Top Congo FM /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*