RDC : l’opposition a enfin trouvé un compromis(Commissions permanentes de l’Assemblée nationale)

L’opposition parlementaire a trouvé, le mercredi 6 novembre, un compromis sur la répartition  des responsabilités dans les commissions permanentes de l’Assemblee nationale. Ce compromis a été trouvé après de longues négociations qui ont duré plus de trois semaines.

Ainsi, les trois principaux groupes parlementaires de l’opposition se sont partagés les 12 postes leur attribués dans les 10 commissions permanentes de la Chambre basse du parlement congolais.

Chaque groupe aura la présidence d’une commission sur trois accordés à l’opposition.

Ainsi, le MS-G7 présidera la commission infrastructures et aménagement; AMK sera à la tête de la commission des droits de l’homme, tandis que le MLC dirigera la commission socio-culturelle.

En plus de la présidence de trois commissions, les trois groupes précités se sont vus attribuer la première vice-présidence et la 2e vice-présidence d’une des trois commissions.

En outre, les deux postes de rapporteur de deux commissions ont été accordés aux deux groupes parlementaires « Katumbiste ». Ainsi, MS-G7 compte un rapporteur à la commission des relations extérieures et l’AMK à la commission Genre, famille et enfant.

Le MLC et Alliés se contenteront de la première vice-présidence du comité des sage de l’Assemblée nationale.

Par ailleurs, un compromis n’a toujours pas été trouvé par l’opposition pour le poste de rapporteur adjoint du bureau de l’Assemblée nationale.

Les concertations pour un candidat unique se poursuivent.

Il a été demandé aux deux groupes, MS-G7 et MLC et Alliés de se mettre d’accord.

En cas de divergence, chacun présentera un candidat en vue d’une élection à la plénière

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*