RDC : Martin Fayulu «Beaucoup de commandants qui sont là-bas viennent de CNDP et de M23» (Insécurité au Nord-Kivu)

Pour Martin Fayulu, leader de Lamuka, le gouvernement devra faire recours à la stratégie proposée par lema société civile de Beni et des élus de ce territoire. Alors que la ville de Beni dans le Nord-Kivu ne cesse d’enregistrer des massacres, et c’est, malgré les opérations de traques lancées en décembre dernier contre les troupes rebelles opérants dans cette partie Est de la République démocratique du Congo, Martin Fayulu pense que cette situation persiste suite à commandants véreux qui sont issus de M23 et du CNDP.

«Beaucoup de commandants qui sont là-bas viennent de CNDP et de M23. Et la population n’a pas confiance à ces militaires là et ses commandants», a-t-il fait savoir à RFI.

«Il y’a la société civile qui a lancée des alertes mais à chaque fois qu’on lance des alertes les FARDC arrivent quand les gens sont déjà tués. Le problème aujourd’hui c’est que la stratégie a été mal pensée et mal montée. Et on se demande pourquoi ? Est-ce d’une façon délibéré pour que les gens fuit leur contrée ? Est-ce que les militaires des FARDC sont motivés ? Et pourquoi on ne répond pas à la demande de la société civile et des députés de la région ? Qui ont demandé le déplacement pur et simple des troupes et des commandants issu des opérations de brassages et de mixages».

En proie des massacres à répétition, la société civile de Beni dit avoir enregistré ce dernier mois entre 300 et 400 morts dans des attaques attribuées aux rebelles ougandais de l’ADF et ce jusqu’à à la province de l’Ituri.

RFI / 4 Pouvoir /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*