RDC : Matungulu a insisté sur les réformes à mener dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires (BAD) ce jeudi 7 novembre2019

Freddy Matungulu Mbuyamu Ilankir, administrateur de la Banque Africaine de Développement, a insisté sur les réformes à mener en RDC dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires, au cours d’une conférence de presse tenue au Fleuve Congo Hôtel, à Kinshasa, ce jeudi 7 novembre.

Il a reconnu qu’il y a un développement important sur le plan politique, mais il y a beaucoup d’efforts à mener, a-t-il dit, au niveau du système judiciaire, du côté de l’accès aux crédits pour ce qui est notamment du taux d’intérêt appliqué.

« Il y a à peine entre 3 à 4 milliards de crédit sur l’ensemble du pays », a t-il déclaré. Il a également mis l’accent sur la qualité des financements publics. Il a aussi évoqué la pression fiscale de 9% du PIB en RDC.

En mission en RDC, Freddy Matungulu Mbuyamu Ilankir avait précédemment rencontré Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo dans le cadre des consultations qu’il mène pour le compte de la Banque Africaine de Développement (BAD) dont il est un des administrateurs, depuis août 2019. Avec les autorités congolaises dont le Premier ministre et le ministre des finances, les échanges ont tournée sur les réformes nécessaires « pour renforcer le potentiel de croissance économique et faire en sorte que, dans les mois, années qui viennent, on soit en mesure de transformer l’économie nationale et en faire effectivement un outil de création des richesses et d’amélioration des conditions de vie des populations », avait expliqué Matungulu le 5 novembre au sortir de la rencontre avec le président de la République.

Institution financière multinationale de développement, établie dans le but de contribuer au développement et au progrès social des États africains, la BAD a son siège à Abidjan. La mission de la Banque est de combattre la pauvreté et d’améliorer les conditions de vie sur le continent, via la promotion des investissements à capitaux publics et privés dans des projets et des programmes aptes à contribuer au développement économique et social dans la région. Ainsi, la BAD est un fournisseur financier pour bon nombre de pays africains et d’entreprises privés investissant au sein des pays membres de la région.

Freddy Matungulu Mbuyamu Ilankir, administrateur de la Banque Africaine de Développement (BAD), a clôturé sa mission de trois jours en RDC. Au cours d’une conférence de presse tenue au Fleuve Congo Hôtel, à Kinshasa, il dit avoir eu des échanges importants sur la finalisation du Plan national stratégique de développement dont il a souligné l’importance. Il a rappelé que les projets exécutés ne sont pas ceux de la BAD, mais ceux de la RDC soutenus financièrement par la banque.

Avec ses interlocuteurs, il a également passé en revue le portefeuille de projets de la BAD en RDC estimé à 1,5 milliard de dollars américains. Des échanges ont porté également sur Inga III et sur le pont route-rail Kinshasa-Brazzaville.

Il a ajouté qu’il est informé des engagements des autorités congolaises sur les rapports avec le FMI.

« Il y a une fenêtre d’opportunités  qui a été ouverte. Ces opportunités doivent être saisies à travers les réformes », a t-il déclaré.

Il a remercié notamment le Chef de l’Etat, le Premier ministre et certains ministres ainsi que les membres de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) et ceux de la société civile.

En mission en RDC, Freddy Matungulu Mbuyamu Ilankir avait précédemment rencontré Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo dans le cadre des consultations qu’il mène pour le compte de la Banque Africaine de Développement (BAD) dont il est un des administrateurs, depuis août 2019. Avec les autorités congolaises dont le Premier ministre et le ministre des finances, les échanges ont tournée sur les réformes nécessaires « pour renforcer le potentiel de croissance économique et faire en sorte que, dans les mois, années qui viennent, on soit en mesure de transformer l’économie nationale et en faire effectivement un outil de création des richesses et d’amélioration des conditions de vie des populations », avait expliqué Matungulu le 5 novembre au sortir de la rencontre avec le président de la République.

Institution financière multinationale de développement, établie dans le but de contribuer au développement et au progrès social des États africains, la BAD a son siège à Abidjan. La mission de la Banque est de combattre la pauvreté et d’améliorer les conditions de vie sur le continent, via la promotion des investissements à capitaux publics et privés dans des projets et des programmes aptes à contribuer au développement économique et social dans la région. Ainsi, la BAD est un fournisseur financier pour bon nombre de pays africains et d’entreprises privés investissant au sein des pays membres de la région.

L’Administrateur de la Banque africaine de développement pour l’Afrique Centrale, Freddy Matungulu, vient de boucler sa mission de consultation et d’information, ce jeudi 7 novembre, en République démocratique du Congo, un des six pays qu’il représente au Conseil d’administration de cette institution financière continentale.

L’objet de sa mission était « d’assurer la consultation avec les dirigeants congolais, donner l’information sur les objectifs et les priorités socio-économiques du gouvernement et s’assurer que les interventions de la BAD s’alignent sur les priorités », a dit Fraddy Matungulu lors de la conférence de presse tenue ce jeudi à Kimpinsky Fleuve Congo Hôtel By Blazon de Kinshasa, quelques heures avant son départ.

Dans son adresse, Freddy Matungulu a insisté « qu’il n’y a pas de projets de la BAD, mais plutôt des projets de la RDC réalisés avec le soutien financier et ou technique de la Banque ».

Pour autant, l’administrateur de la BAD pour l’Afrique Centrale a indiqué « qu’il y a une fenêtre  d’opportunités qui s’est ouverte pour les prochaines années immédiates. Il faut la saisir  en mettant en vigueur des réformes  ambitieuses susceptibles de refaire et de renforcer le potentiel de croissance de l’économie ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*