RDC : Modeste Bahati rassuré par Joseph Olenghankoy(Paternité du regroupement politique AFDC-A)

Se confiant à la presse tout juste après sa rencontre avec le numéro un du CNSA, l’autorité morale de l’AFDC-A a rappelé que son regroupement politique reste un et lui seul en est l’autorité morale. «Vous savez comme tout le monde que le regroupement politique AFDC et Alliés a subi des injustices flagrantes du fait que cette conférence avait décidé de porter ma candidature au poste de Président du Sénat et tout est parti de là avec des représailles, on nous a raflé nos ministères, nos postes au niveau des commissions parlementaires ; nous devrions occuper une grande commission, nous devrions également avoir notre groupe politique au Sénat mais également notre bureau du Groupe parlementaire à l’Assemblée nationale. Mais, contre toute attente et en violation et de la Constitution et de la loi, la réalité vous la connaissez», a fustigé Modeste Bahati, au sortir de son audience avec le Président du CNSA.

«Non au dédoublement du regroupement politique AFDC-A de Modeste Bahati Lukwebo». Cette assertion résume mieux la réunion qui a eu lieu hier au siège du CNSA, entre Joseph Olenghankoy Mukundji, Président du Conseil National de Suivi de l’Accord et du Processus Electoral (CNSA) et le Professeur Modeste Bahati Lukwebo, Autorité morale du regroupement politique AFDC-A. Ce dernier, accompagné d’une délégation composée de Députés, Sénateurs, cadres, chefs des partis politiques et des personnalités politique de l’AFDC et Alliés, a tenu à rappeler à l’opinion nationale et internationale que son regroupement politique continu à attendre une solution à sa requête. Laquelle requête n’est rien d’autre que le rétablissement de l’AFDC et Alliés à ses droits sous toutes ses formes. A savoir : les droits politiques, sociaux et économiques.

« Nous avons la foi en Dieu et nous avons pleinement confiance aux Institutions de la République, en commençant par l’Institution Présidence de la République, le parlement, les Cours et tribunaux, les institutions d’appui à la démocratie et le CNSA, voilà pourquoi nous sommes venus voir le CNSA », signifie-t-il. En outre, Bahati et compagnie comptent user de tous les moyens pacifiques allant dans le sens de réclamer leur droit. « Nous n’allons pas nous décourager car nous sommes sur une bonne voie, nous n’avons pas un problème particulier avec qui que ce soit dans la classe politique, nous sommes prêts à composer avec tout le monde… », a lâché le prof Bahati.

CNSA rassure

Tenant mordicus à la vision du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi Tshilombo, celle d’instaurer un véritable Etat de droit en RDC, le CNSA, par le biais de son rapporteur Valentin Vangi, promet de continuer à œuvrer dans la même direction, afin de décrisper complètement le climat politique en République démocratique du Congo. « Nous tenons à rappeler que continuer à crisper le climat politique dans notre pays c’est discréditer davantage la vision de l’Etat de droit que veut le Chef de l’Etat », a précisé le Rapporteur du CNSA, Valentin Vangi. Et ce, avant d’ajouter : ‘’Cela ne profite à personne, même pas aux partis politiques, même pas aux Institutions, c’est à ce titre que nous, le CNSA, nous restons dans cet engagement, nous avons comme outil de travail l’Accord et la loi et ils ont consacré qu’en République démocratique du Congo il fallait mettre fin au dédoublement des partis politiques. Parce que c’est parmi les éléments qui crispent le climat politique. Donc, nous sommes engagés, le Président a donné encore son engagement et nous allons continuer à parler avec différentes institutions et personnes qui sont impliquées là-dessus, pour qu’à la fin l’AFDC-A recouvre ses droits parce que c’est cela qui est connu et nous n’allons jamais nous déduire au niveau du CNSA’’.

D’après le CNSA, l’autorité morale de l’AFDC-A reste le Professeur Modeste Bahati. Cet organe prévoit de poursuivre ‘’sa démarche dans le même sens’’, a conclu le Rapporteur du CNSA, Valentin Vangi.

La Prospérité /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*