RDC : Moise Katumbi invite le gouvernement à prendre ses responsabilités(Massacres à l’Est)

Moïse Katumbi, le président du regroupement politique « Ensemble pour le changement », appelle le gouvernement à mettre fin aux massacres de la population à l’Est de la République.

Il a lancé cet appel ce mardi 17 décembre lors de son discours d’ouverture des assises de ce regroupement politique, qui se tiennent à Lubumbashi afin de réfléchir sur la création d’un seul parti politique.

« Ces massacres n’ont que trop duré ! Cela doit cesser ! Il faut y mettre un terme. Nous avons trop pleuré. J’invite le gouvernement à prendre toutes ses responsabilités », a-t-il dit.

Il a également rendu hommage aux congolais morts pour le respect de la constitution et pour les élections qu’il appelle « combattant de la liberté ». D’une manière particulière Katumbi rends hommage à Charles Mwando Nsimba président de l’UNADEF décédé il y a 3 ans.

« Je lui rends un grand hommage. Les morts ne nous ont jamais quittés. Je vous demande en conséquence d’observer en sa mémoire, en celle de tous les combattants de la liberté et de toutes les victimes des massacres de Beni-Butembo, dans l’Ituri et dans l’Est du pays, une minute de silence », a-t-il appelé à l’assemblée.

Moïse Katumbi, le nom de son parti sera connu ce mercredi (Kalombo)

-« Moïse Katumbi a lancé les travaux [devant aboutir à la création de son parti politique]. Nous allons sûrement clôturer demain », son porte-parole.

Pour l’instant, Francis Kalombo signale que « nous travaillons sur les statuts et décidons sur le nom que portera ce nouveau parti ainsi les structures du parti ».

Pour y arriver, Moïse Katumbi « a proposé à cette petite commission qu’on est mise en place un projet des statuts ».

Plusieurs partis et personnalités membres

« Plusieurs partis politiques et personnalités d’Ensemble pour le changement ont accepté de l’accompagner dans cette aventure », précise Francis Kalombo.

Il s’agit notamment de Christophe Lutundula, Pierre Lumbi, Olivier Kamitatu… et Salomon Idi Kalonda.

Pour lui, « d’autres personnalités et autres partis ont décidé de rester alliés ».

Le porte-parole de Moïse Katumbi rappelle donc qu’Ensemble pour le changement « était une structure électorale. Les élections sont passées et cette plateforme n’a plus de raison d’exister ».


Top Congo /Prunelle RDC/Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*