RDC-Nord-Kivu : plusieurs villages de Bashu désertés par peur d’une attaque ADF

Village Luhanga (Nord-Kivu), vidé de ses habitants après une attaque des miliciens Maï-Maï, dimanche 27 novembre 2016. Ph. Radio Okapi/Rosalie Zawadi

Plusieurs villages de la chefferie de Bashu au Nord-Kivu se vident de leurs habitants depuis le week-end dernier, ont signalé mardi 14 septembre des sources concordantes dans la région. Ces habitants craignent des probables attaques des rebelles ADF, après avoir découvert des corps décapités au cours du même week-end et le meurtre de quatre personnes dans la zone.  

Plusieurs sources locales rapportent que des habitants abandonnent progressivement les villages Katolu, Mutendero, Bulambo, Isonga, Kyadova, Nzaka, situés dans les groupements Isale-Bulambo et Isale-Kasongwere. Cette situation s’observe depuis le samedi dernier, après que cinq personnes, dont une femme, ont été égorgées en pleine journée dans le village Kyadova.

Le lundi, quatre autres personnes auraient été tuées de manière similaire à Nzaka-Mulinda-Makungwe, dans le groupement Isale-Kasongwere, affirment les mêmes sources.

Contacté par Radio Okapi, le secrétaire administratif de la chefferie de Bashu, Misisa Musasahe, confirme toutes ces informations. Il indique que ces évènements se sont déroulés dans une zone éloignée des positions militaires.

Selon lui, plusieurs personnes sont également introuvables depuis les évènements du week-end. Leur nombre exact n’est pas encore connu.

Le chef de la chefferie, Mwami Abdul Kalemire 3, est descendu dans la zone pour évaluer la situation, a poursuivi Misisa Musasahe, afin de pouvoir donner plus de précisions à ce sujet.

Joint au téléphone, le porte-parole des opérations Sokola 1, capitaine Antony Mwalushayi a promis de réagir dès que possible.

 

Radio Okapi/provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*