RDC : Ouverture solennelle mercredi au Sénat de la session ordinaire de septembre 2021

La séance plénière de l’ouverture solennelle de la session ordinaire de septembre 2021 au Sénat est convoqué ce mercredi 15 septembre 2021, dans la salle des conférences internationales, au Palais du peuple, dans la commune de Lingwala, a annoncé le rapporteur de la chambre haute du Parlement, Michel Kanyimbu, dans un communiqué officiel parvenu lundi à l’ACP.

La présente session ordinaire de septembre, essentiellement budgétaire, convoquée conformément à l’article 115 de la constitution, présente beaucoup d’enjeux pour la classe politique, note-t-on.

Parmi les dossiers qui attendent des réponses, figurent notamment le projet de loi de finances pour l’exercice 2022, la mise en place des organes et animateurs de la nouvelle Commission électorale nationale indépendante (Ceni), la poursuite de contrôle parlementaire et autres.

Il y a peu, la commission économique et financière (ECOFIN) du Sénat avait procédé à l’audition de quelques membres du gouvernement dans le cadre du contrôle parlementaire pour se rendre compte du niveau d’application de quelques recommandations formulées par la plénière lors de la présentation du projet de loi des finances 2020-2021, en vue d’améliorer le budget de l’exercice 2022.

Il a été remarqué que la volonté manifeste du Sénat d’accompagner le gouvernement à maximiser les recettes en vue d’appliquer son programme.

Par ailleurs, selon la source, la session précédente au Sénat, avait été marquée par l’assiduité exemplaire des sénateurs aux travaux aussi bien en présentielle que par visioconférence. Il a été constaté également : la production qualitative et quantitative des lois ; l’instauration d’un mécanisme de collaboration législative ; le contrôle efficace et efficient du gouvernement ; le contrôle systématique des Entreprises publiques de l’Etat ; la démocratie parlementaire ; la bonne diplomatie parlementaire et l’expression libre des sénateurs.

Les sages du Parlement, indique-t-on, entendent continuer avec le même élan pour pérenniser la bonne gouvernance dans toutes les sphères étatiques et institutionnelles afin de rompre définitivement avec la mauvaise gestion du passé et lutter contre les antivaleurs. Cela, suite à l’appel lancé par le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans le cadre de sa vision républicaine et idéologique de l’Union sacrée de la nation.

Les sénateurs qui sont l’émanation des provinces, représentants légitimes du peuple, s’engagent de ce fait à examiner aussi d’autres propositions de loi déjà adoptées en première lecture à l’Assemblée nationale au cours de cette nouvelle session parlementaire.

Si bien que la présente session soit budgétaire, la situation sécuritaire dans la partie orientale du pays, avec l’état de siège en cours dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu sera aussi sur la table des discussions.

Sous cette optique, a encore appris l’ACP auprès de cette institution, le Sénat devra se pencher en outre sur la question de l’insécurité dans toutes les autres zones de conflits, en dehors des précitées, en vue de son éradication.

 

ACP /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*