RDC : Renouvellent de serment de loyauté des membres du FCC envers Joseph Kabila, Ngwabidje piégé ? (Sud-Kivu)

Le Front Commun pour le Congo (FCC) Coordination Provinciale du Sud-Kivu organise le samedi 9 novembre prochain une « très grande cérémonie » de renouvellement de serment de loyauté envers Joseph Kabila, son autorité morale.

Bukavu, Sud-Kivu-

C’est en tout cas, ce qu’on peut lire sur des invitations envoyées à plusieurs cadres et mandataires de cette plateforme. Invitations signées par le Secrétaire Exécutif Provincial du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) Joseph Safari Mugaruka.

Il note que les personnalités concernées par ce « renouvellement de serment » sont entre autres les députés provinciaux issus des partis membres du FCC, les membres du gouvernement provincial issus du FCC, les présidents fédéraux des partis membres du FCC, les responsables de la territoriale issus des partis membres du FCC, les responsables des services et entreprises membres du FCC, différentes personnalités et cadres du FCC, les députés provinciaux et nationaux honoraires membres du FCC ou encore les ministres honoraires membres du FCC.

Un piège pour l’actuel Gouverneur Ngwabidje ?

C’est une cérémonie qui doit durer 2 heures mais symbolique pour le Front Commun pour le Congo au Sud-Kivu qui demande depuis des mois que l’actuel Gouverneur se prononce sur son appartenance à l’aile Lukwebo (exclue du FCC) ou à l’aile Néné Nkulu (membre du FCC).

En effet, depuis plusieurs semaines déjà, des membres du Front Commun pour le Congo veulent savoir si l’actuel Gouverneur du Sud-Kivu accompagné par ses partis lors des dernières élections est resté du côté de l’AFDC-A fidèle à Lukwebo exclu du FCC ou de l’AFDC-A fidèle à Néné Nkulu soutien de Joseph Kabila.

Plusieurs cadres du FCC avaient d’ailleurs estimé que le Gouverneur Ngwabidje fait tout contre le Front Commun pour le Congo en province. Certains partis avaient simplement arrêté leur collaboration avec l’actuel exécutif provincial.

Pour beaucoup d’acteurs sociaux politiques, il s’agit d’une manière polie d’obliger Ngwabidje à se prononcer sur son camp politique.

« Le FCC veut voir s’il va signer ce document et confirmer qu’il est du FCC ou il ne viendra pas. Dans la deuxième hypothèse, le FCC va réclamer le poste du Gouverneur. Si le Gouverneur signe, l’opinion va constater qu’il vient de se défaire de son mentor Lukwebo qui l’a proposé comme candidat Gouverneur et qui l’a soutenu jusqu’à la fin. C’est pratiquement un piège », explique un acteur politique et cadre de l’AFDC.

Un piège, on ne le refuse pas du côté du PPRD, parti phare du FCC. Un cadre explique à Laprunelle rdc.info que sa plateforme le FCC a le «droit de le piéger ».

« Nous avons le droit de le piéger. Nous sommes en politique et on ne doit pas penser que nous devons croiser les bras et l’attendre» explique cet acteur politique.

« Je ne veux pas entrer dans la guéguerre qui a eue lieu au sein de la famille FCC »

En attendant, Théo Ngwabidje avait tout fait pour éviter ce débat. Au micro de Top Congo Fm, le Gouverneur avait estimé qu’il n’était pas question de dire s’il reste ou pas, vu que malgré la guéguerre qui a eu lieu au sein du FCC il continue à travailler avec toutes les forces politiques de la province du Sud-Kivu.

Théo Ngwabidje rappelait par ailleurs qu’il a été élu par un consensus entre le FCC et le CACH (Cap pour le Changement), et ce consensus n’a pas été rompu jusqu’aujourd’hui.

« Je suis le seul au niveau national qui a été élu sous une coalition FCC-CACH. Ailleurs on a vu les gouverneurs soit du FCC soit du CACH. Pour moi ça a été une particularité. J’ai été élu, appuyé effectivement par le FCC et par le CACH. Donc il y a un ticket. Et puis je tiens à préciser que jusqu’aujourd’hui le consensus politique qui m’a porté au pouvoir n’a pas changé en dépit des Soubresauts qui ont eus lieu à Kinshasa. Donc au niveau de la province je continue à travailler avec le PPRD, l’UNC, l’AFDC, l’ABCE, l’AAB et l’UDPS. Je travaille avec toutes les forces politiques, donc le consensus n’est pas encore rompu. Je ne veux pas entrer dans la guéguerre qui a eue lieu au sein de la famille FCC, puisque quand vous devenez Gouverneur, vous êtes un homme d’Etat. Aujourd’hui, c’est les problèmes du Sud-Kivu qui me préoccupent chaque minute et chaque jour », avait-il expliqué.

En attendant, le rendez-vous est fixé ce samedi 9 novembre à 13 heures dans la salle Saint Ignace de Bukavu non loin de la Direction Générale des Impôts. Déjà, les fiches dites d’identification circulent. Les membres devront répondre par oui ou non à la question : « Êtes-vous disposé à servir le Front Commun pour le Congo et son Autorité Morale Joseph Kabila Kabange, en toute loyauté, fidélité et abnégation ? »

Prunelle RDC/Provinces26rdc

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*