RDC : trois morts dans de nouvelles attaques à Uvira

Trois personnes ont été tuées et des maisons incendiées lors de nouvelles attaques perpétrées lundi 4 novembre par des groupes armés locaux Maï-Maï et Gumino, au village de Kirumba, dans les hauts plateaux du groupement de Bijombo, au Sud-Kivu, rapportent des sources locales.

Selon elles, les combattants Gumino ont attaqué la partie du village occupée par la communauté Fuliiru, avant que des miliciens Maï-Maï ne ripostent. Ils sont allés attaquer à leur tour la partie du même village occupé par la communauté banyamulenge.

Les Gumino ont attaqué une partie du village et incendié des maisons, avant de tuer par balle le responsable d’une église locale. Mais deux de ses frères, qui tentaient de s’échapper, ont été abattus.

Cette attaque a provoqué une panique générale, entrainant le déplacement des membres de la communautés Fuliiru et Nyindu, une partie vers la forêt.

Une autre vague de déplacés s’est dirigée vers le village Mibula, dans le groupement Babungwe Nord, au secteur de Tanganyika, en territoire de Fizi. Dans la même soirée, des sources locales affirment que des combattants présumés Maï-Maï ont attaqué la partie occupée par les Banyamulenge du même village de Kirumba.

Ces présumés miliciens ont également incendié des maisons, en guise de représailles contre la précédente attaque de Gumino, poussant ainsi les membres de cette communauté à se déplacer vers la base de la MONUSCO à Bijombo, pour des raisons de sécurité.

Le chef du groupement de Bijombo, Kabarure Furaha, n’a pas été joignable au téléphone.

Des sources locales, signalent que le site des déplacés, installé près de la base de la MONUSCO à Bijombo, héberge actuellement 103 ménages regroupant 524 personnes jusque ce lundi.

Ces personnes n’ont reçu aucune assistance humanitaire, alors que le mouvement de population se poursuit.

Une femme âgée parmi ces déplacés est décédée lundi 4 novembre à la suite du manque de la nourriture.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*