RDC-Tshopo : la police arrête huit présumés bandits à Kisangani

La Police nationale congolaise a arrêté mardi 31 août un groupe de huit présumés bandits dans la ville de Kisangani, dans la province de la Tshopo. Parmi ces inciviques présentés au gouverneur de province figurent un militaire, un taximan moto et un vendeur de chanvre.

Selon des sources proches du commandement urbain de la police, ces hors la loi opéraient sur la Route nationale numéro 4, sur l’axe Kisangani-Niania et au Bloc Motumbe au Quartier plateau Boyoma dans la ville de Kisangani.

Insécurité à Kindu

À Kindu, plusieurs incursions nocturnes dans les maisons des civils sont enregistrées ces derniers temps, dénonce la société civile. Elle relate que dans la nuit de mardi à mercredi 1er septembre, une femme qui a été violée après avoir été tabassée. Son mari a aussi été molesté par des inciviques non identifiés.

« Nous déplorons le fait que nous avons les services de sécurité qui sont appelés à nous sécuriser nous la population de manière régulière et permanente, mais nous estimons qu’ils ne sont pas à la hauteur. Nous pensons à notre niveau comme société civile nous n’allons pas croiser les bras, nous allons mener des actions dès maintenant accompagné de l’autorité provinciale et faire d’autres actions à titre individuel comme société civile pourvu que la paix revienne dans la ville de Kindu et dans l’ensemble de la province du Maniema »

, a indiqué Me Stephane Kamundala, membre de la société civile.

Face à cette situation, sa structure a rencontré le gouverneur de province intérimaire, pour échanger autour des nouvelles stratégies, afin de mettre fin aux actes de banditisme dans la ville.

Radio Okapi/Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*