RDC : UDPS décrète « 12 novembre » journée dédiée à la base

Ce, en vue d’honorer les combattants du parti présidentiel qui avaient contraint Félix Tshisekedi de retirer sa signature de l’accord de Genève que le président intérimaire du parti  Jean-Marc Kabund a institué la date du 12 novembre « journée spéciale de la base » indique un communiqué publié le 31 octobre 2018.

L’Union pour la démocratie et progrès social (UDPS) décrète officiellement le 12 novembre “ Journée spéciale de la base du parti « . Cette date commémore les manifestations organisées pour s’opposer à la désignation de Martin Fayulu comme candidat commun de l’opposition à l’élection présidentielle de décembre 2018, au détriment de Félix Tshisekedi.

« Constatant avec l’opinion publique  que le 12 novembre 2018 , les membres de l’Udps/ TSHISEKEDI ont, par des manifestations populaires improvisées et menées  à travers le territoire national, exigé et obtenu de la hiérarchie du parti son désengagement de l’accord politique de Genève, conclu le 11 novembre 2018 par certains cadres de l’opposition politique d’alors, portant sur le choix du candidat commun de l’opposition à l’élection présidentielle de 2018… Il est institué dans le cadre du fonctionnement et de l’exercice des activités politiques au sein de l’udps/Tshisekedi,  » la journée spéciale de la base du parti, célébrée le 12 Novembre de chaque année », peut-on lire sur la décision prise par l’exécutif de l’Udps.

Le 11 novembre 2018 à Genève, capitale de la Suisse, les sept leaders de l’opposition politique de l’époque à savoir : Jean-Pierre Bemba, Moise Katumbi, Félix Tshisekedi, Martin fayulu, Adolphe Muzito, Freddy Matungulu et Vital kamerhe, ont signé un accord sur la désignation du candidat commun à l’élection présidentielle prévue pour le 23 décembre selon calendrier électoral reporté par la Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) pour le 30 décembre 2018, pour tenter de maximiser leur chance de remporter l’élection car ce scrutin était à un seul tour .

Après échange entre les leaders et le vote qui a suivi, le choix a été porté sur Martin Fayulu. Juste après cette annonce, les militants de l’Udps ont manifesté leur mécontentements à Kinshasa, les deux Kasaï et  Lubumbashi pour s’opposer contre cette désignation et ont appelé le Président de l’Udps de l’époque, Félix Tshisekedi, a retiré sa signature. Il sera suivi, dans la foulée, par Vital Kamerhe qui fera de même.

Après une journée des manifestations des militants de l’Udps et de l’Unc de vital Kamerhe, les deux leaders ont renoncé à leurs signatures et ont opté de pactiser à tour dans un autre accord signé à Nairobi au Kenya le 23 novembre 2018 , qui a prévu de porter Félix Tshisekedi comme candidat à la présidentielle de cette coalition nommée “Cap pour le changement”  ( CACH).

Mécontents du choix de Martin Fayulu proposé candidat commun  de l’opposition à Genève pour briguer la magistrature suprême lors des élections de décembre 2018, sous la conduite de Jean-Marc Kabund, les combattants de l’union pour la démocratie et le progrès social (udps) avaient obligé Félix Tshisekedi de retirer sa signature de l’accord de Genève. La revendication avait abouti.

Soutenu par le président de l’union pour la nation congolaise (UNC), Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ont, après les assises de Nairobi (Kenya), créé la plateforme Cap pour le changement (Cach), actuellement au pouvoir.

Ci-dessous le communiqué de la présidence de l’UDPS.

Provinces26rdc

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*