RDC : une quarantaine de Maï-Maï Kirikicho munis d’armes de guerre se sont rendus auprès des autorités locales(Sud-Kivu)

Des miliciens du groupe Bakata Katanga lors de leur reddition au bureau de la Monusco/Lubumbashi, samedi 23 mars 2013 Ph. Kabena

Une mission conjointe composée de la MONUSCO, du ministre provincial de la justice, des députés provinciaux élus de Kalehe ainsi que du chef coutumier le Mwami de Buhavu se sont rendus du 7 au 14 novembre à Tushunguti, en groupement de Ziralo, fief de plusieurs chefs de guerre de Nyatura, de Kirikicho Kalume et Ngubito.

Objectif de cette mission, sensibiliser les jeunes à se désolidariser des groupes armés, mais aussi de restaurer l’autorité de l’Etat dans cette partie de la province.

A cette occasion, quarante combattants Maï-Maï Kirikicho, et Nyatura Karume munis de dix armes de guerre se sont rendus.

Le chef de guerre, Karume Kirikicho a affirmé être prêt à déposer les armes, à la seule condition que le gouvernement réponde à sa requête qu’il aurait introduite depuis quelques mois et dont le contenu n’a pas été révélé.

Les délégués de la Monusco et du gouvernement provincial affirment avoir trouvé sur place, un autre ancien chef de guerre du nom de Ngubito qui s’était déjà rendu depuis le mois de Mars dernier. Après un bref séjour au camp des FARDC, Ngubito est rentré dans son village natal à Ziralo, pas pour reprendre les armes, mais plutôt pour se transformer en pasteur et prédicateur de l’évangile, dit-il.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*