RDC-Visés par une motion de déchéance : le rapporteur et la questeure de l’assemblée provinciale de Lomami démissionnent

Deux membres du bureau de l’assemblée provinciale de Lomami ont démission le samedi 17 juillet. Il s’agit du rapporteur, Elie Kasangana, et de la questeure, Sidonie Ejiba Mpungwe. Réhabilités au mois de mai dernier par la Cour constitutionnelle, ils ont de nouveau été visés par une motion incidentielle de leurs collègues, qui leur reproche l’incompétence notoire et la mégestion.

La lettre de la questeure de l’assemblée provinciale a été lue au perchoir devant ses collègues députés provinciaux. Elle justifie sa décision par le souci de travailler pour l’intérêt de sa base et non de s’accrocher au perchoir : « A ce jour, nous avons compris que le meilleur travail d’un député se fait sur terrain, à la recherche de l’intérêt de sa base et non au bureau. D’autre part, nous ne voulons nullement rester au bureau par défis ».

Sidonie Ejiba Mpungwe avait été installée à son poste le 6 juillet, après sa réhabilitation le 28 mai dernier par la Cour constitutionnelle.

Elie Kasangana a, quant à lui, déposé sa lettre de démission tard dans la soirée de samedi, 48 heures avant le moment prévu pour qu’il présente ses moyens de défense face aux griefs portés à sa charge dans cette deuxième motion incidentielle. Il parle d’un « acharnement contre sa personne ».

Me Espérant Kapepula, activiste de la Nouvelle société civile estime que le départ de ces députés du bureau peut rétablir la paix :

« C’est la volonté du souverain primaire, que nous sommes, qui est respecté par les députés provinciaux. Que les députés tiennent jusqu’au décollage de la province ».

Le rapporteur adjoint visé aussi par la motion sera ce mardi 20 juillet à l’hémicycle pour donner ses moyens de défense contre les griefs portes à sa charge.


Radio Okapi /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*