USA : Saleh Assi, le DG de « Pain Victoire », sanctionné par le Trésor américain pour blanchiment de capitaux au profit du Hezbollah

L’administration américaine a annoncé hier des sanctions pour blanchiment d’argent au profit du Hezbollah contre Saleh Assi, le DG de « Pain Victoire », une filiale du groupe « Mino Congo », et Nazem Saïd Ahmad, un homme d’affaire Libanais qui se livre au commerce de diamants. Un troisième homme, Tony Saab, le comptable de M. Assi, est également visé par ses sanctions.

le Département américain du Bureau du contrôle des avoirs étrangers (OFAC), l’organisme de contrôle financier dépendant du Département du Trésor américain, a annoncé avoir pris des mesures contre deux personnes de premier plan au Liban et en République Démocratique du Congo (RDC), et leurs sociétés affiliées, pour « avoir généré des dizaines des millions de dollars pour le Hezbollah, ses financiers et leurs activités malveillantes. […] Les États-Unis soutiennent la demande du peuple libanais de mettre fin à la corruption et au financement du terrorisme qui prospère dans des environnements corrompus », indique le communiqué de presse du Département du Trésor américain

Pour Steven T. Mnuchin, le secrétaire au Trésor américain, « Le Hezbollah continue d’utiliser des entreprises en apparence légitimes en tant que façade pour lever et blanchir des fonds dans des pays comme la République démocratique du Congo (RDC) où il peut user de la corruption et de connexions politiques pour s’assurer des accès injustes aux marchés et procéder à de l’évasion fiscale ». Et d’affirmer que l’administration Trump « continuera à prendre des mesures contre les financiers du Hezbollah comme Nazem Saïd Ahmad et Saleh Assi qui ont utilisé des programmes de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale pour financer des complots terroristes et financer leurs propres modes de vie somptueux alors que le peuple libanais souffre.»

Blanchiment pour le compte du Hezbollah

Selon les enquêtes menées par l’OFAC, les mesures prises par le Trésor américain à l’encontre Saleh Assi le serait sur base de blanchiment de l’argent par le biais des entreprises de diamants de l’homme d’affaire Libanais Nazem Saïd Ahmad.

Par ailleurs, le patron de « Pain Victoire »  et « Trans Gazelle » (transport), serait également en étroite relation avec un certain Adham Husayn Tabaja, financier américain du Hezbollah à qui il fournit des soutiens financiers.

« Assi a substantiellement aidé, parrainé ou fourni un soutien financier, matériel ou technologique, ou des biens ou des services à ou en soutien à Adham Tabaja, une personne dont les biens et les intérêts dans les biens sont bloqués […] Tabaja a maintenu des liens financiers étroits avec Assi, recevant des millions de comptes liés à Assi. En 2019, Assi était l’une des dernières sources de soutien financier de Tabaja. Assi est également un partenaire commercial de Tabaja et effectue des achats immobiliers en son nom. À son tour, Tabaja a utilisé ses liens avec le Hezbollah pour résoudre les problèmes commerciaux et juridiques d’Assi. Tabaja a maintenu des liens directs avec les hauts responsables du Hezbollah et la composante opérationnelle du Hezbollah, le Jihad islamique, qui est responsable de l’exécution des attaques terroristes du Hezbollah dans le monde entier », indique la déclaration du Trésor qui a décidé de bloquer « Les trois entités détenues, contrôlées ou dirigées par Assi. »

Ainsi « Inalca », « Trans Gazelle » et le groupe « Mino Congo », dont fait partie « Pain Victoire», ne pourront plus faire de transaction en dollars américain et toute personne qui ferait des transactions en dollars pourraient pareillement être sanctionné.

« À la suite de l’action d’aujourd’hui, tous les biens et intérêts dans les biens de ces cibles qui se trouvent aux États-Unis ou en possession ou sous le contrôle de personnes américaines doivent être bloqués et signalés à l’OFAC. Les règlements de l’OFAC interdisent généralement toutes les transactions par des personnes américaines ou aux États-Unis (y compris les transactions transitant par les États-Unis) qui impliquent des biens ou des intérêts dans des biens de personnes bloquées ou désignées. En outre, les personnes qui effectuent certaines transactions avec les personnes et entités désignées aujourd’hui peuvent elles-mêmes être exposées à des sanctions ou faire l’objet d’une action coercitive », indique le communiqué.

Ahmad a assisté et fourni une aide financière, matérielle et technologique au Hezbollah

L’homme d’affaire et collectionneur Nazem Said Ahmad dans son penthouse à Beyrouth, Liban. (© Selections Arts)  

En plus de désigner Saleh Assi, l’OFAC a aussi sanctionné Nazem Saïd Ahmad, un négociant libanais en diamants et collectionneur d’art résidant au Liban, pour son soutien financier au Hezbollah et pour avoir utilisé ses sociétés en vue de blanchir des sommes importantes à destination du groupe terroriste.

Quant à son comptable groupe « Mino Congo », Tony Saab, il est accusé d’avoir « matériellement aidé, parrainé ou fourni un soutien financier, matériel ou technologique, ou des biens ou des services à ou en soutien à Assi, une personne dont les biens et les intérêts dans les biens sont bloqués conformément à l’OCOM 13224, tel que modifié. » et d’avoir facilité le « transfert de millions de dollars pour Inter Aliment et Mino Congo et a fourni la documentation de ces transferts à Assi. Saab a également contribué à faciliter les paiements d’Assi à Tabaja. »

Pour le Département les mesures de sanctions entreprises contre Saleh Assi visent également à démontrer que les « États-Unis soutiennent le gouvernement de la RDC dans ses efforts pour lutter contre le terrorisme et la corruption et pour créer un secteur financier prospère et transparent qui attire les investissements étrangers. » Rappelant en cela « l’affaire de fixation des prix sur le marché du pain en 2018, ce qui a conduit à sa détention [Saleh Assi] par les autorités après que les hausses de prix ont déclenché des manifestations à Kinshasa. »

Mediacongo.net/Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*