Victime d’actes de vandalisme en Belgique, la RDC porte plainte

L’ambassade de la République démocratique du Congo en Belgique a décidé ,vendredi 11 Octobre 2019, de déposer une plainte pour des actes de vandalisme dont elle a fait l’objet samedi dernier à Bruxelles de la part « des individus » dont certains ont été « formellement identifiés ».

« Des drapeaux de République ont été déchirés, des insultes ont été proférées à l’égard du chef de l’État et de son prédécesseur Des appels à la rébellion et à la haine vis-à-vis d’un pays voisin ont été proférées et des drapeaux inadéquats ont été accrochés au mur de l’ambassade ainsi que différentes banderoles insultantes et calomnieuses. « , dénonce la représentation diplomatique congolaise en Belgique, au Pays – Bas et auprès de l’Union européenne (UE) , dans un communiqué.

Ces actes ont été relayé « largement sur les réseaux sociaux », déplore l’ambassade, rappelant que ces actes sont « répréhensibles tant au regard du droit belge que du droit congolais ».

Ces actes sont constitutifs de « vols, de destruction de drapeaux, d’appels à la haine et à la rébellion de propos injurieux, outrageants et calomnieux », poursuit l’ambassade gérée depuis fin 2016 par un chargé d’affaires.

Tous les responsables n’ont pas été identifiés. La RDC a donc, chargé ses avocats de déposer « plainte avec constitution de partie civile entre les mains d’un juge d’instruction » à l’encontre des individus identifiés et de « ceux qui doivent encore l’être ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*