Drépanocytose : la jeunesse protestante de Kinshasa encourage le dépistage avant le mariage

La jeunesse de la paroisse internationale protestante de Kinshasa a organisé, dimanche 12 septembre à l’Université protestante au Congo (UPC), une conférence de sensibilisation sur la drépanocytose sur le thème : « La drépanocytose, une maladie orpheline ». Les organisateurs ont encouragé les jeunes à se faire dépister avant le mariage pour éviter des complications.

Pour le docteur Kevin Keya, lorsque vous avez un enfant « SS », ce sont « les hospitalisations à répétitions. Qui dit partir à l’hôpital, dit dépenser de l’argent, donc que la bourse familiale baisse. Il n’y a plus de revenus ».

Au niveau cérébral, poursuit-il, on peut avoir des AVC oculaires, « on peut avoir des hépatites et des problèmes sexuels. Comme chez l’homme des priapismes, les complications sont mixtes et ça touche beaucoup d’aspects de la vie ».

Pour ces raisons, le Dr Childeric Mundele invite les jeunes à se faire dépister avant d’envisager un mariage : « Nous avons vu que certains enfants ont été abandonnés. Nous avons les enfants « shegués » à cause de la drépanocytose. Et une chose à ajouter, dans notre pays, la drépanocytose est considérée comme une maladie de la sorcellerie. Alors, ces enfants-là sont rejetés de la famille. Il y a augmentation du taux des « Kulunas», il y a augmentation des enfants « shegués » dans notre pays. Donc, pour éviter tout cela faites-vous dépistés avant de vous marier ».

D’après les organisateurs de cet évènement, 25 à 30 pour cent de la population congolaise est AS.


Radio Okapi /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*