Est de la RDC : la puissance de feu des rebelles du M23 inquiète l’ONU

L’ONU est préoccupée par l’avancée des rebelles du M23 qui sèment la terreur dans l’Est de la RD Congo.

Les Nations Unies sont préoccupées par les exactions des rebelles du M23 dans l’est de la RDC. Mercredi, la représentante spéciale de l’ONU pour la RDC a averti que le groupe rebelle à majorité Tutsi se comporte de plus en plus comme une armée conventionnelle.

« Le M23 possède une puissance de feu et des équipements de plus en plus sophistiqués, notamment en termes de capacités de tir à longue portée, de mortiers et de mitrailleuses, ainsi que de tirs de précision contre les avions », a-t-elle déclaré. « La menace que cela représente tant pour les civils » que pour les casques bleus « qui ont pour mandat de les protéger est évidente. »

Face à cette milice très organisée, la cheffe de Monusco invite le Rwanda et la RD Congo à taire leur divergence afin de mutualiser leurs efforts contre les incursions de ce groupe armé. L’offensive du M23 a eu un impact majeur sur les civils, causant la mort de 23 personnes, dont six enfants, en mai et juin, et déplaçant plus de 170 000 personnes, a déclaré le représentant spécial de l’ONU.

Kinshasa accuse Kigali de soutenir les rebelles du M23. Des allégations rejetées par le Rwanda. Un nouveau sommet est prévu dans les prochains jours en Angola pour tenter de concilier les deux parties.


actucameroun / Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*