Le Président Félix Tshisekedi insiste sur la nécessité d’évaluer les retombées de la COP26

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a insisté  sur la nécessité d’évaluer les retombées des réunions bilatérales organisées dans le cadre de la COP26, dans sa communication au cours de la 36ème réunion du Conseil des ministres qu’il a présidée vendredi par visioconférence à la cité de l’Union africaine.

Le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya, qui a fait le compte rendu de ladite réunion, a fait savoir que  le Chef de l’Etat a également insisté sur l’importance de mutualiser les efforts de reforestation et d’évitement de la déforestation ainsi que de les capitaliser sous forme des crédits carbones dans le but d’accroitre les ressources de financement pour la transformation rapide des économies rurales.

« La République démocratique du Congo ne saurait être pays solution, sans offrir des solutions de portées significatives sur tous les projets de nature à renforcer son leadership régional et international en matière environnementale », a dit Patrick Muyaya, soulignant que le Président de la République a aussi souligné l’importance d’inciter la population et surtout la jeunesse à se lancer dans l’économie vert de manière à  contribuer à une création d’emplois durables et générateurs des   revenus.

« Le programme de développement de 145 territoires devra contribuer à générer des ressources dans les économies rurales. Les populations rurales concernées doivent appréhender   le respect de l’environnement non pas comme un frein à l’économie  mais plutôt comme une véritable opportunité d’améliorer la qualité de vie dans leur milieu naturel et de participer  au business vert dont ils doivent être des acteurs de premier plan », a laissé entendre le porte-parole du gouvernement.

Il a fait savoir que le Chef de l’Etat a chargé le Premier ministre, le vice-Premier ministre en charge de l’Environnement, les ministres d’Etat en charge de l’Entrepreneuriat et de l’Aménagement du territoire ainsi que les ministres du Numérique, des Finances et de l’Agriculture d’entreprendre différentes concertations avec différents experts de toutes les institutions publiques et privées concernées dans le but de dégager des pistes de convergence en vue de proposer rapidement un dossier bancable de demande à la Commission des forêts d’Afrique centrale et aux autres partenaires publics et privés au niveau tant bilatéral que multilatéral.

Le Chef de l’Etat pour l’accélération des préparatifs des jeux de la Francophonie

Le Président de la République, a indiqué le porte-parole du gouvernement,  estime qu’il est plus urgent d’accélérer les préparatifs des jeux de la Francophonie qui se tiendront dans les mois qui viennent à Kinshasa, capitale de la RDC.

Le gouvernement, a-t-il dit, devra désormais faire un suivi hebdomadaire sur l’atteinte des critères fixés par l’organisation internationale de la Francophonie notamment en ce qui concerne l’accueil et l’hébergement de délégations, la disponibilité de la logistique pour le déplacement, la cartographie des itinéraires routiers, sécurisés et en parfaite état, les simulations sur les cérémonies d’ouverture et de clôture.

Le ministre de l’Intégration régionale, a indiqué le ministre Patrick Muyaya,  a été chargé de faire un point d’information hebdomadaire lors des réunions du conseil des ministres d’autant plus que le Président de la République tient à être rassuré de l’effectivité de l’exécution du programme d’actions avant l’inspection physique qu’il va effectuer sur terrain à la fin du premier trimestre 2022.

Le gouvernement appelé à apporter une solution durable aux problèmes des embouteillages à Kinshasa

Le Président de la République Félix Tshisekedi a également  invité, au cours de ce Conseil,  le gouvernement à apporter une solution durable aux problèmes des embouteillages sur tous les axes routiers kinois à forte congestion de circulation.

Face aux embouteillages fréquents à Kinshasa qui aux heures de pointe handicapent  fortement le déplacement de la population par voie de conséquences, les activités socio-économiques de la ville, le porte-parole du gouvernement a souligné la nécessité d’accélérer les travaux des voiries à Kinshasa en vue de désengorger la ville et réduire sensiblement les embouteillages.

Le Président de la République, a dit le ministre Patrick Muyaya, a rappelé qu’en termes de mobilité urbaine, les infrastructures ne sont qu’une partie de la solution d’où la nécessité d’intégrer la régulation et le transport de masse avant de s’assurer du respect strict du code de la route par tous les usages y compris les cyclistes et les piétons.

Pour Patrick Muyaya, l’instauration de l’autorité de la Police de circulation routière commence par rétablir la discipline et intégrité dans ce corps spécialisé de la Police et organiser de séances de formations et de mise en niveau.

Le Président de la République, a-t-il indiqué, a chargé le ministre des Infrastructure de présenter  à chaque réunion du Conseil des ministres  un rapport sur l’état d’avancement de tous les projets d’entretien de construction sur la voirie de Kinshasa particulièrement le programme zéro trou, vue le caractère contraignant au regard des résultats attendus  par la population, et ce jusqu’à nouvel ordre.

Le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières, a-t-il ajouté, a été enjoint d’instruire le commandant de la Police de circulation routière afin de pendre les dispositions nécessaires pour la discipline, de rééduquer, encourager, réorganiser et encadrer les policiers  de cette unité spécialisée et de faire rapport au prochain conseil des ministres.

Il devra également instruire le gouverneur de la ville de Kinshasa de veiller au non empiétement des axes routiers notamment par le bannissement des marchés pirates et constructions anarchiques, sources de perturbation de la bonne circulation routière.

Le Premier ministre informe le Conseil d’une série de descentes à Kinshasa

Le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya a, en outre, fait savoir que le Premier ministre a informé le Conseil des ministres conformément aux recommandations  du Président de la République d’une série de descentes qu’il a effectuée dans la ville de Kinshasa, afin de s’imprégner de l’évolution des travaux de construction de l’usine de captage et de pompage d’eau devant  permettre d’améliorer la déserte en eau potable dans la zone Est de la capitale  notamment  à Lemba Imbu.

Le Chef de l’exécutif national, a-t-il précisé, a également parlé de l’intervention immédiate du gouvernement dans le cadre de la mise œuvre du projet zéro trou, afin obtenir la réhabilitation urgente du tronçon défectueux de la route SECOMAF avant de se rendre à l’hôpital provincial de référence de Kinshasa (ex. Mama Yemo) pour palper du doigt l’état d’avancement  des travaux.

Le Chef du gouvernement, a-t-il conclu, a invité les ministres en charge des Hydrocarbures et de l’Economie nationale à veillé  chacun en ce qui le concerne afin que le pays ne tombe pas dans une pénurie ou dans une inflation de prix à la pompe.


ACP / Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*