RDC-Assaut contre le Centre Lindonge : Me Constant Mutamba contre la violence comme mode de revendication

C’est via son compte Twitter que le Président de la Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo -NOGEC- a livré sa réaction à chaud suite à l’assaut dont a fait l’objet le centre Lindonge, résidence du Cardinal Fridolin Ambongo. Ce, de la part des jeunes venus insultes insanes e
en bouche et pierre en main.

«Quelque légitime que paraisse une revendication, en aucun cas, dénonce Me Constant Mutamba sur Twitter, la violence peut servir d’outil de son expression. NOGEC condamne l’incursion de ce jour au Centre Lindonge à Kinshasa et réitère sa solidarité à toute l’Eglise catholique » .

L’on notera que sa réaction s’inscrit dans la lignée de plusieurs autres figures de la scène politique pendant que cet énième attaque contre un patrimoine de l’Eglise catholique après les saccages enregistrés au Kasaï. Ce, alors que les positions de l’Eglise Universelle dans le processus de désignation des animateurs de la CENI semble poser problème avec les visées du parti au pouvoir en place, l’Udps. Ces jeunes ayant pris d’assaut le centre Lindonge n’ont pas pu être identifiés, jusque-là par la Police. Qui, selon le Général Sylvano Kasongo a pu mettre fin à leur sale besogne avant le pire.

Il sied de signaler que la NOGEC au vu du PV de la constatation du non consensus autour des animateurs de la CENI mais constatant aussi le manque de consensus entre forces vives sur les réformes électorales avant les élections de 2023, en appelle à la synergie des forces politiques de l’opposition parlementaire et non parlementaire.


congoreformes /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*