RDC-Beni : 4 morts dans une attaque des Maï-Maï à Talihya

Deux militaires et deux miliciens ont été tués lundi 17 janvier soir lors d’une attaque menée par une milice Maï-Maï sur le site, où l’entreprise Energie du Nord-Kivu construit une nouvelle centrale hydroélectrique, à Talihya dans la chefferie de Bashu  à Beni.   

Le général Grégoire Manzikala, commandant des opérations Sokola 1 axe sud qui livre ce bilan, dénonce une volonté de ces miliciens de saboter ce site.

Ces militaires tués étaient commis à la garde du  site où l’entreprise Energie du Nord-Kivu construit une nouvelle centrale hydroélectrique à Talihya dans la chefferie de Bashu. Ils ont été attaqués vers 22 heures par un groupe des miliciens.

D’après le général Grégoire Manzikala, commandant des opérations Sokola 1 axe sud, des groupes des Maï-Maï sont actuellement actifs dans la chefferie. A l’en croire, le groupe de ces miliciens qui a opéré le lundi soir a tenté de saboter le site appartenant à ENK.

Deux militaires sont morts et deux autres blessés lors de l’attaque, indique le général Grégoire Manzikala, ajoutant que deux miliciens ont également été tués. D’autres ont été blessés.

D’après la société Energie du Nord-Kivu qui fournit de l’électricité dans cette partie de la province, cette attaque est la 4e enregistrée sur le même lieu en l’espace de deux ans.

Philémon Musavuli, porte-parole de l’entreprise, interpelle des jeunes qui, selon lui, perturbent les travaux de construction de ce projet de développement qui, affirme-t-il, profite à la main d’œuvre locale.

D’après lui, la construction du site de Talihya dont la fin des travaux interviendra au mois de juin de l’année en cours, permettra d’augmenter la capacité de desserte en électricité d’ENK dans les villes de Butembo et Beni.

Radio Okapi/Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*