RDC : Christophe Mboso préoccupé par la montée des discours incendiaires et haineux

Le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso Nkodia, se dit vivement préoccupé par la monté du radicalisme, des discours incendiaires et propos haineux en République démocratique du Congo (RDC). Dans son adresse lors de la plénière lundi 2 août 2021, il a condamné « avec fermeté » les actes « radicaux et barbares » contre l’Eglise catholique au Congo.

« Au nom de l’Assemblée nationale, je condamne avec fermeté les incidents malheureux, actes de vandalisme et propos désobligeants dont ont été victimes l’Eglise catholique du Congo, son Eminence Cardinal Ambongo ainsi que d’autres compatriotes », a-t-il déclaré.

Il a invité particulièrement la jeunesse à ne pas céder à la manipulation des politiciens en mal de positionnement.

Le président de l’Assemblée nationale a par ailleurs appelé les services de sécurité à doubler d’efforts pour mettre hors état de nuire tous les fauteurs des troubles :

Dans un communiqué publié dimanche, l’Archevêché de Kinshasa fait savoir que le « dimanche 1er août 2O21, un groupe de personnes, non autrement identifiées, s’est présenté à l’Archevêché de Kinshasa et à la résidence de Son Eminence Fridoiin Cardinal Ambongo, Archevêque Métropolitain de Kinshasa, scandant des chants et propos désobligeants et posant des actes de dégradation ».


Radio Okapi /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*