RDC-Etat de siège au Nord-Kivu : l’Allemagne se dit prête à financer le Programme DDRC-S

L’Allemagne se dit prête à accompagner le Programme de désarmement, démobilisation, relèvement, communautaire et stabilisation (P DDRC-S); mis en place par le Gouvernement congolais, pour la prise en charge des membres des groupes armés qui acceptent de déposer les armes.

Oliver Schnakenberg, Ambassadeur de l’Allemagne en RDC, l’a dit ce vendredi 30 juillet 2021 à Goma, au sortir d’une audience avec le Vice-Gouverneur du Nord-Kivu, le Commissaire Divisionnaire Ekuka Lipopo.

Selon lui, ce financement viendra faire face à l’afflux des rendus suite à la pression militaire exercée contre différents groupes armés actifs au Nord-Kivu; dans la cadre de l’état de siège en vigueur depuis le 6 mai dernier.

«Dans le cadre de ma mission au Nord-Kivu, j’ai eu un échange très fructueux avec le Vice-Gouverneur, sur l’évaluation de l’état de siège. Il semble qu’après une certaine phase de préparation, on est maintenant dans une situation où le nombre de rendus augmente. J’ai ainsi soutenu que nous les bailleurs des fonds nous sommes prêts à soutenir le Gouvernement provincial avec des mesures de suivi. Parce qu’après les opérations militaires, il est très nécessaire que le Programme DDRC-S s’occupe des ex-combattants afin qu’ils ne rentrent plus dans ces activités; et qu’ils obtiennent la chance de se réintégrer dans la communauté», a-t-il affirmé.

L’Ambassadeur Oliver Schnakenberg ajoute que : «L’Allemagne est parmi les grands bailleurs des fonds qui s’occupent de la paix et de la sécurité dans cette partie Est de la RDC. Nous attendons la nomination des animateurs du Programme DDRC-S, et nous sommes prêts à nous engager. Nous allons mobiliser des financements dans le cadre de notre coopération pour que ce programme soit un succès,» dit-il.
Pour rappel, le Programme de désarmement, démobilisation, relèvement, communautaire et stabilisation (PDDRC-S) a été mis en place le 5 juillet dernier par le Président Félix Tshisekedi. Il résulte de la fusion du Programme national de désarmement démobilisation et réinsertion (PNDDR); et du programme de stabilisation et Reconstruction des zones sortant des conflits armés en sigle (STAREC).

Ce programme devrait permettre au Gouvernement d’encadrer les anciens combattants, membres des groupes armés qui pullulent dans l’est du pays; à travers leur réintégration sur une base communautaire.

La Prunelle RDC/Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*