RDC-Etats généraux de l’ESU : les assistants et chefs de travaux de Kwilu boudent le salaire mensuel d’environ 1 250 USD

Les assistants et chefs de travaux du Kwilu boudent la résolution 312 des états généraux de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), qui propose de « remonter le salaire des assistants à hauteur de 25% et 30 % pour les chefs de travaux du salaire des professeurs associés ». Dans une déclaration faite lundi 20 septembre, le président du syndicat national des chefs des travaux et assistants de cette province, René Nvutu, qualifie cette résolution de « discriminatoire et injuste ». 

En clair, le salaire d’un professeur associé devrait être remonté à l’équivalent d’au moins 5000 USD. Ce qui veut dire qu’un assistant devrait toucher un salaire de 1 250 USD et un Chef de travaux, 1 500 USD.

Mais les assistants et chefs de travaux boudent cette répartition. Ils proposent de toucher 50% du salaire d’un professeur ordinaire pour un assistant, soit un minimum de 2 500 USD, et 60% pour un chef de travaux, soit un minimum de 3 000 USD.

« Nous avons présenté un cahier de charge où l’on demande que le traitement de l’assistant de premier mandat soit la moitié du traitement qui est accordé aux professeurs ordinaires. Nous trouvons que c’est injuste cette proposition d’autant plus que nous faisons un travail qui doit être pris en compte », a fait savoir René Nvutu.

Il dit avoir été « surpris » principalement par la résolution 9, on dit clairement que l’on améliore les conditions du personnel de l’ESU, mais particulièrement le personnel académique.

« Nous avons trouvé que c’était discriminatoire parce qu’on ne peut pas seulement améliorer les conditions des professeurs, [et oublier] les chefs des travaux et assistants », a décrié M. Nvutu.

Radio Okapi/Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*